Volley-Ball: Cambrai a commencé sa mise à jour du calendrier et s'adapte au huis clos

Le Cambrai Volley, qui découvre l'élite cette saison, s'est incliné dans sa salle face à Toulouse. Cétait un des 3 matches en retard du club nordiste à cause de la covid-19. Les Cambraisiens ont choisi de jouer et de mettre à jour leur calendrier malgré le handicap du huis clos.

Une salle Vanpoulle vide pour le match de reprise contre les Spacers de Toulouse.
Une salle Vanpoulle vide pour le match de reprise contre les Spacers de Toulouse.
19 jours que les volleyeurs de Cambrai n'avaient pas joué ! Cette longue coupure explique en partie leur défaite survenue ce 11 novembre contre les Spacers de Toulouse, actuels 5è au classement de Ligue A masculine (LAM). Après avoir mené 2 sets à 1, les Nordistes se sont fait rejoindre avant de s'écrouler dans le tie-break face à des visiteurs plus en rythme. 
" Ce n'est pas la seule explication", analysait ensuite de façon lucide l'entraîneur cambraisien Gabriel Denys." Il ne faut pas oublier que notre adversaire veut jouer les premiers rôles, alors que nous, je le rappelle, nous visons le maintien et seulement le maintien". Le bon début de saison a en effet fait peut-être oublier un peu vide que le Cambrai volley jouait encore en Ligue B la saison dernière, et qu'il accède pour la première fois de son histoire à l'élite française.   

Epargnés par la covid, mais pas les autres...

Ce championnat est déjà fortement contrarié par l'épidémie puisque de nombreux matches ont  été remis, à cause de cas positifs trop nombreux dans certains clubs. Les Cambraisiens eux, ont été épargnés. Seul le capitaine Yannick Bazin a été touché au mois d'août, bien avant le début de la compéttion. 
Mais ce n'est pas le cas de leurs adversaires qui ont dû demander le report. C'était le cas de Toulouse, qui devait jouer à la salle Vanpoulle le 6 octobre; et de Paris attendu le 31 octobre. Avec la "pause sanitaire" décrétée par la Ligue nationale de volley-ball (LNV) le week-end dernier, le Cambrai Volley se retrouvait donc avec trois matches à rattraper, si possible avant la fin de l'année.
C'est ce qui a décidé les dirigeants du club d'entamer cette mise à jour, malgré le huis clos imposé par le confinement, qui le pénalise fortement." Nous n'avons pas le choix", affirmait ainsi avant le match le président Jean-Michel Machut." Nous voulons que le championnat se poursuive et que les play-off puissent avoir lieu. Nous sommes prêts pour cela à jouer durant la trêve hivernale prévue du 26 décembre au 17 janvier".

Un trou dans le budget

Mais à quel prix ? Dans un club qui dispose du plus petit budget de LAM ( 960 000 euros), les recettes de la billetterie représentent un poste essentiel. La seule rencontre  en public, contre Cannes, le 17 octobre, avait pu se jouer devant 1000 spectateurs. Le huis clos c'est une perte estimée entre 5000 et 10 000 euros, si l'on compte la buvette. En volley-ball, les recettes TV sont quasiment inexistantes. Quelques rencontres sont diffusées sur la chaîne du CNOSF "Sport en France", et en streaming sur la chaîne internet de la Ligue LNV TV ( pour 3 euros le match). 
Quant aux partenaires qui portent financièrement le club, ils n'ont plus accès à la rencontre. D'où la volonté de la Ligue de faire jouer lles matches, même à huis clos, pour que les supporters puissent quand même les voir. Ceci explique qu'il y avait bien musique et speaker pour animer la rencontre jouée devant des tribunes vides.
L'entraîneur cambraisien Gabriel Denys
L'entraîneur cambraisien Gabriel Denys © Jean-Marc Devred/FTV
Mais l'entraîneur Gabriel Denys comme ses joueurs déplore l'absence des  supporters, qui les portent habituellement dans le "chaudron" de Vanpoulle. 
Le confinement, avec des matches avancés en fin d'après-midi, a obligé aussi les bénévoles à s'adapter pour la préparation de la salle. Le Cambrai Volley n'est pas le seul occupant. A chaque rencontre, 40 à 50 membres du club s'affairent, dès la veille, pour installer les panneaux publicitaires, configurer les 17 caméras de la VAR nécessaires pour le challenge vidéo,et  accueillir au mieux les visiteurs. 
Il a fallu ainsi aller chercher les Toulousains à la gare Montparnasse à Paris qui n'avaient plus de train pour venir à Cambrai. Et trouver une solution pour leur restauration, en collaboration avec les restaurateurs locaux qui sont fermés au public.

Un calendrier incertain

Ce sont d'ailleurs des problèmes auxquels vont se heurter les Cambraisiens lors de leur déplacement prévu ce week-end à Montpellier, avec déjà des trains annulés." Tout est compliqué cette saison", affirme ainsi Gabriel Denys." Entre les reports de match, l'incertitude du calendrier et maintenant l'organisation des voyages en période confinement, nous devons perpétuellement improviser".
"Nous attendons des décisions de l'Etat pour compenser ces pertes dues au huis clos", poursuit le président Machut." C'est une demande commune des clubs de volley-ball, mais aussi de handball et de basket-ball. En attendant, nous essayons de jouer et de rattraper les matches reportés. Heureusement, il y a une vraie solidarité entre les clubs".
Les Cambraisiens vont donc enchaîner les matches avec (en principe), le calendrier suivant: Montpellier-Cambrai ce week-end; Cambrai-Nantes le 21 novembre; Cambrai-Poitiers le 28 et le match en retard contre le Paris Volley le 1è décembre.
Mais rien ne dit que ce calendrier serré pourra être tenu, vu la demande des clubs de suspendre les championnats durant le confinement.
 La fiche du match

Cambrai Volley - Spacers Toulouse: 2-3 ( 
20/25 25/22 25/15 20/25 7/15)
mercredi 11 novembre 2020 - 17:30 
Salle JM Vanpoulle Cambrai
Arbitres: Mathilde Hayaux du Tilly - Camille Gadenne
MVP:  Nicolas Jovovic (Toulouse)
Meilleurs marqueurs à Cambrai: Cagliari 21 pts; Quiroga 12 pts; Osoria 10 pts.
A Toulouse: Faure 22 pts; Debrouillon 15 pts; Burel 11 pts.
Classement de Ligue A masculine: 1) Tourcoing 14 pts (5 matches) 2) Tours 12 (5) 3) Toulouse 11 (6) ... 9) Cambrai 7(5)... 14) Ajaccio 2 (6).


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
volley-ball sport coronavirus/covid-19