CARTE. Colère des agriculteurs : info trafic, autoroutes, blocages vers Paris, quelles perturbations ce lundi 29 janvier ?

À Beauvais, Arnaud Rousseau, président de la FNSEA, a appelé les agriculteurs au "calme et à la détermination" avant une "semaine de tous les dangers". Il a assuré, dimanche 28 janvier, que la mobilisation restait "totale" malgré les annonces du Premier ministre Gabriel Attal.

Alors que les agriculteurs en colère prépare le "siège" de Paris, à compter de lundi 29 janvier 2024, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a demandé aux responsables des forces de l'ordre de mettre en place "un dispositif défensif important afin d'empêcher tout blocage" par les agriculteurs du marché de Rungis, des aéroports franciliens et "d'interdire toute entrée dans Paris."

Dans le même temps, Arnaud Rousseau, président de la FNSEA, a appelé "tout le monde au calme et à la détermination", disant ne pas vouloir un drame comme celui de Pamiers (Ariège) où une agricultrice et sa fille ont été tuées mardi 23 janvier sur un barrage : "pas question qu'il y ait d'autres accidents".

Dans ce contexte, à quels blocages s'attendre ce lundi 29 janvier dans les Hauts-de-France ? 

Le Nord avec les Belges ?

Des actions sur les postes frontières entre la France et la Belgique sont annoncées lundi 29 janvier et surtout mardi 30, notamment dans le sud du département (Maubeuge, Bavay, Jeumont), avant une descente à Paris mercredi en bus ou en voitures des agriculteurs du Nord, pour assurer la relève des collègues qui bloquent. Jean-Christophe Rufin, représentant FDSEA pour l'Avesnois, indique que la mobilisation pourrait gagner les agriculteurs belges dont les problématiques sont semblables.

Pas-de-Calais : blocage de l'A16

Jean-Pierre Clipet (FDSEA) annonce un rassemblement à Isques, près de Boulogne-sur-Mer, à 9h00 lundi 29 janvier, pour bloquer l'A16 entre Marquise et Étaples (soit sur une quarantaine de kilomètres), dans les deux sens. "D'autres actions sont prévues lundi et mardi, mais on n'en dit pas plus. Mercredi, notre groupe se repose et jeudi, direction Paris", prévient le secrétaire général de la FDSEA du Pas-de-Calais.

En conséquence, l'A16 est fermée jusqu'à 18h dans le sens Calais-Amiens au niveau de l'échangeur 29 (Boulogne-Port), avec sortie obligatoire au niveau de l'échangeur 29 direction N416 et D901, et dans le sens Amiens-Calais au niveau de l'échangeur 24 (Forest Montiers) avec sortie obligatoire au niveau de l'échangeur 24 direction D901, indiquent les préfectures du Pas-de-Calais et de la Somme. 

Deux autoroutes visées par les agriculteurs de l'Oise

Régis Desrumaux (FDSEA) annonce que lundi, à Chamant, près de Senlis, l'autoroute A1 sera bloquée en direction de Paris et sur plusieurs kilomètres en direction de la capitale. Par ailleurs, le blocage de l'A16 au sud de Beauvais, à Amblainville, à côté de Méru, se poursuivra.

En conséquence, l’autoroute A1 est fermée, à compter de 9h, entre les échangeurs n°11 (Ressons) et n° 6 avec la Francilienne et l’autoroute A16 reste fermée entre les échangeurs n°11 (L’Isle Adam) et n°16 (Hardivillers), indique la préfecture qui détaille les autres itinéraires à emprunter.

Luc Smessaert, vice-président de la FNSEA, agriculteur dans l'Oise, explique par ailleurs que 300 tracteurs (pas de l'Oise) sont prêts à bloquer les derniers péages avant Paris aux niveaux de l'A4 (Paris - Reims), l'A5 (Paris - Troyes), l'A6 (Paris - Auxerre), l'A10 (Paris - Tours) et l'A13 (Paris - Rouen).

La Somme en renfort mardi et mercredi

Les blocages de Senlis et Amblainville seront renforcés ensuite par les agriculteurs de la Somme mardi 30 janvier et mercredi 31 janvier. Les départs sont affichés dans le communiqué ci-dessous. Ils se feront de Roye, Conty ou Poix de Picardie.

L'Aisne en soutien

Régis Tricoteaux, de l'Union Syndicale Agricole de l'Aisne, agriculteur dans l'arrondissement de Vervins, explique qu'il est encore un peu tôt pour savoir si dans l'Aisne, l'A4 et l'A26 seront bloquées lundi, mais que des actions de soutien des collègues qui vont bloquer Paris se mettent en place. "On s'inscrit dans la durée", rappelle le représentant agricole. Stéphanie Doligez (FRSEA) précise que les agriculteurs de l'Aisne interviendront mardi et jeudi sur l'A1, l'A4 et l'A16.