A Caudry, les gilets jaunes peinent à remobiliser les troupes

Les gilets jaunes de la première heure de Caudry tentaient une nouvelle fois de raviver leur mouvement, ce dimanche 15 janvier. Ceux qui ont fait le déplacement regrettent le manque de mobilisation, à l'aube d'une nouvelle période de conflit social.

La page Facebook du groupe de gilets jaunes de Caudry compte plus de 800 membres. Mais ce samedi 15 janvier, ils n'étaient qu'une petite cinquantaine à se mobiliser à l'appel des militants de la première heure. La situation actuelle a tout de même mobilisé de nouveaux venus, comme Marie-Neige Delmaire.

Retraites, prix de l'énergie : un ras-le-bol général

"Il est vraiment temps de s'y mettre là. Je ne manifestais pas avant, mais là j'y suis. Il faut vraiment bouger maintenant. Je suis très inquiète pour mes enfants et mes petits-enfants, j'ai peur pour eux". Elle évoque la très controversée réforme des retraites, lancée par le gouvernement. Selon le dernier sondage conduit par le JDD, 68% des Français seraient contre le projet de loi, qui prévoit notamment le recul de l'âge du départ à la retraite à 64 ans. 

Les retraites, ce n'est pourtant pas le principal sujet discuté en ce jour de manif sur le rond-point de Caudry. Le pouvoir d'achat et les prix de l'énergie et du carburant inquiètent encore bien davantage. En effet, en ce mois de janvier 2023, le litre de SP95 affleure les deux euros. Les tarifs de l'électricité, eux, ont augmenté de 15% en début d'année. 

Des commerçants arrivés "à saturation"

C'est ce qui a poussé Eric Delrue à se mobiliser. Avec son frère, ils tiennent la boulangerie du coin. Ce dernier avait déjà enfilé son gilet jaune à l'époque. Pour Eric, c'est la première fois : "Nous, on a multiplié nos dépenses d'électricité par 6. Même avec la meilleure volonté du monde, c'est impossible. Si l'Etat n'agit pas, dans deux mois on est fermés, déplore-t-il, visiblement ému. Là, on est obligés de se mobiliser. On est à saturation."

Parmi les militants présents, plusieurs ont prévu de se joindre aux cortèges lors de la manifestation contre le projet de réforme des retraites, le 19 janvier.