Confinés : c'est le moment d'écouter les oiseaux, de regarder les naissances en direct

Constat : le confinement a fait baisser le bruit des activités humaines. L'occasion de redécouvrir le chant des oiseaux. Pour vous aider à les reconnaitre, la LPO a mis en place des tutos et le GON, vous propose sa webcam pour suivre la naissance de faucons pélerins !
Reconnaître, compter et observer les oiseaux durant le confinement
Reconnaître, compter et observer les oiseaux durant le confinement © P. Bonnel
Les mesures de confinement ont fait baisser le volume sonore dans les grandes villes et l'on redécouvre que les oiseaux chantaient ! Une belle occasion aussi de les observer. Le printemps s'installe un peu plus chaque jour, marquant le retour de nombreuses espèces sur notre territoire. Comme il faut bien s'occuper, c'est l'occasion idéale d'en apprendre un peu plus sur ces petits animaux qui nous entourent.

Chaque jour une espéce à observer

La Ligue Protectrice des Oiseaux du Pas-de-Calais vous aide à les identifier. Chaque jour, une espéce : Merle noir, Hirondelle rustique, Rougequeue, Bouvreuil pivoine, ... Une multitude de petits passereaux qui peuplent nos villes et nos campagnes et que nous n'avions pas toujours le temps de remarquer.
 

Savoir les reconnaitre, c'est bien. Mais savoir les identifier juste avec leur chant, c'est encore mieux. Chacun sa mélodie et là aussi la Ligue de Protection des Oiseaux - LPO - a pensé à tout. Sur son site une sonothèque comprenant 86 chants d'oiseaux ainsi que leurs photos.

 

Des webcam pour voir naître les oisillons

Si le plaisir de voir pondre et couver les oiseaux vous fascine. Rien de plus simple à observer grace au GON, le Groupe Ornithologique et Naturaliste du Nord-Pas-de-Calais. Utilisant une webcam, installée au dessus du nid de 2 faucons pèlerins, tout en haut de la Tour de Saint-Amand-les-Eaux, le nid des oiseaux est visible jour et nuit. Ces rapaces se sont arrêtés en 2012, pendant leur migration et sont devenus des résidents permanents. La femelle a pondu 3 oeufs et en attendant de découvrir les oisillons, la caméra permet de s'évader un peu de notre confinement.
 
Même chose pour les faucons pèlerins qui sont nichés en haut de l’église Saint-Vaast à Armentiéres, depuis quatre ans. Le 9 mars dernier, la femelle a pondu son premier œuf et un second quelques jours plus tard. Les naissances sont attendues mi-avril. Des naissances qu'il sera possible d'observer en direct, dés que la webcam installée l’an dernier, par la ville sera rebranchée. Débranchée pour les besoins du réseau wifi, le jour des élections , elle n'a pas été remise en service.
Les faucons pélerins sont des petits rapaces qui aiment au départ, nicher sur les falaises. Aujourd'hui on en trouve sur de nombreux bâtiments très en hauteur de nos centres villes. Des oiseaux qui ont aussi leur utilité pour l'homme, leur présence chasse les nombreux pigeons qui dégradaient les batiments.

Participer à leur protection

Grâce à vos talents d'observateurs, vous pouvez faire encore plus pour ces animaux en les comptant. Un défi lancé par le Muséum national d'Histoire naturelle et la Ligue de Protection des oiseaux : "Confinés mais aux aguets" où chaque jour durant la période de confinement, les participants sont invités à consacrer 10 minutes aux oiseaux qui se posent sur leur balcon ou leur jardin. Il suffit ensuite d'enregistrer les données collectées sur le site de l'Observatoire des oiseaux des jardins. Un bilan sera effectué à la fin du confinement.
 
 
Une derniére possibilité, si vous voulez mettre à disposition des oiseaux, vos talents de bricoleur, il est encore temps de construire des nichoirs. Avec le GON, le nichoir pour la chouette Effraie n'aura plus de secret pour vous. Habituée des greniers, ruines ou granges, cette chouette, surnommée la Dame Blanche, ne construit pas de nid et pond à même le sol. Alors avec une simple caisse mettez à sa disposition de quoi abriter toute une petite famille. 
 

Alors durant le confinement, on s’installe à sa fenêtre, sur son balcon ou dans son jardin et on observe attentivement les oiseaux. Une activité gratuite à faire seul ou en famille.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement défis facebook société