Congrès Les Républicains : l'explosion du nombre d'adhérents va-t-elle profiter au président des Hauts-de-France Xavier Bertrand ?

Depuis la fin du mois d'août, le nombre d'adhérents au parti Les Républicains a bondi de 88%, pour atteindre 148 962. Ce sont eux qui voteront du 1er au 4 décembre pour choisir le candidat qui portera leurs couleurs à la présidentielle. Dans les Hauts-de-France, on compte désormais 9520 militants à jour de cotisation contre 4392 il y a trois mois. De bonne augure pour le président de région et candidat Xavier Bertrand ? Rien n'est moins sur.

C’était sa dernière réunion publique dans la région avant le Congrès des Républicains, qui se tiendra du 1er au 4 décembre prochain. Dans la petite fédération de la Somme située rue Lamartine à Amiens, Xavier Bertrand, qui avait quitté le parti en 2017, est venu demander aux militants leur soutien pour remporter cette première bataille cruciale avant la présidentielle.  

Depuis un mois, il sillonne les fédérations. "J’ai besoin de vous", répète-t-il inlassablement. Car ce sont les adhérents – et eux seuls – qui vont pouvoir voter lors du Congrès Les Républicains début décembre. Il était possible de prendre sa carte jusqu’au 16 novembre dernier. À une semaine de l’ouverture des votes, nos confrères de l’Opinion ont recensé le nombre de nouveaux adhérents acquis fédération par fédération.  

+ 88% d’adhérents en 3 mois 

À l’échelle nationale d’abord : en date du 25 août dernier, le parti LR comptait 79 183 militants. Ils sont désormais 148 962 à avoir leur carte, et sont donc dans les règles pour voter du 1er au 4 décembre prochain. Soit une hausse de 88% des adhérents en moins de trois mois. "Avant la présidentielle, on a toujours des personnes qui reprennent leur carte, assure Pascale Gruny, sénatrice et présidente de la fédération LR de l’Aisne. Il y a l’effet des candidats, c’est certain, mais aussi les sympathisants qui ont regretté qu’on ne soit pas dans le débat depuis un certain temps. Aujourd’hui, difficile de savoir quel candidat va être plébiscité : tous ces nouveaux adhérents sont au même niveau que les militants historiques qui sont restés chez nous".

Pourtant, si on analyse ces chiffres à l’échelle des départements, plusieurs fédérations tirent leur épingle du jeu. Notamment les cinq départements d’où sont originaires les candidats à l’investiture. À commencer par la fédération de Savoie, où le nombre d’adhérents a été multiplié par cinq entre fin août et fin novembre - un record - passant de 414 à 2 152. Département où un certain Michel Barnier, candidat à l’investiture, a dirigé le conseil général de 1982 à 1999. Interrogé sur ce point, le président de la fédération LR du Nord et fidèle soutien de Xavier Bertrand Sébastien Huyghe préfère relativiser : "quand vous regardez en valeur absolue, en terme du nombre d’adhérents que ça fait, ce n’est pas la Savoie qui va faire la différence dans les résultats à l’échelle nationale".

En Île-de-France – région actuellement dirigée par Valérie Pécresse, également candidate à l’investiture - les huit fédérations ont vu leur nombre d’adhérents exploser : + 138% en moins de trois mois. Paris par exemple, enregistre au 21 novembre 12 059 adhérents, soit trois fois plus qu’à la fin du mois d’août. Dans le département voisin des Hauts-de-Seine, la fédération compte désormais 8 434 adhérents, contre 3 415 à la fin de l’été. Même constat dans les Yvelines, où le nombre d’adhérents a bondi de 159%. Commentaire du président de la fédé LR du Nord : "on sait bien qu’en région parisienne, les votes vont s’orienter vers la présidente de la région mais Xavier Bertrand a aussi de nombreux soutiens. On a rempli la salle la semaine dernière au siège, il y avait plus de 450 personnes". 

Qu’en est-il dans les Hauts-de-France, fief de Xavier Bertrand ?

Les fédérations du Nord, du Pas-de-Calais, de l’Aisne, de la Somme et de l’Oise ne font pas exception : le nombre d’adhérents a plus que doublé depuis fin août, passant de 4392 à 9520.

Xavier Bertrand, président de la région depuis 2015, compte plus que jamais sur les militants des Hauts-de-France pour l’emporter. "Vu son résultat aux dernières régionales, cela montre que les militants sont satisfaits et veulent le voir gagner", commente Sébastien Huyghe.

durée de la vidéo : 12sec
Xavier Bertrand à propos de l'augmentation du nombre d'adhérents LR ©France 3 Picardie

Dans la fédération de l’Aisne, fief de Xavier Bertrand, le nombre d’adhérents a bondi de 159%, passant de 539 à 1396. "Pour moi oui, l’effet candidat / territoire existe, explique Pascale Gruny, à la tête de la fédé du département. Vous avez l’effet « enfant du pays ». Sur Saint-Quentin, ils sont beaucoup derrière Xavier. J’ai vu des gens adhérer qui ne sont pas du tout de notre parti, de près ou de loin. Ils sont plutôt de l’entourage de Xavier, du Nouveau Siècle (un mouvement politique longtemps présidé par Xavier Bertrand se réclamant du gaullisme social, ndlr). Ce sont ses proches. Je vois les noms".

Mais la sénatrice l’assure, toutes les voix des adhérents de la région et de sa fédération n’iront pas au président des Hauts-de-France. À commencer par la sienne. Suppléante à quatre reprises de Xavier Bertrand quand celui-ci était député, la vice-présidente du Sénat soutient officiellement… Valérie Pécresse. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
les républicains politique élection présidentielle élections