Covid-19. le nombre de cas en hausse dans les Hauts-de-France : "c’est en train de repartir un peu partout, on s’y attendait"

Publié le
Écrit par Claire Giroud .

Le nombre de cas de contamination au Covid-19 connaît un rebond en France et tout particulièrement dans les Hauts-de-France avec un taux d’incidence qui progresse de 70% en l’espace de deux semaines, c’est plus que la moyenne nationale.

Une nouvelle vague de Covid-19 s’installe en France et elle n’épargne pas la région des Hauts-de-France dont le taux d’incidence a progressé de 70% entre le 29 août et le 12 septembre, selon les données communiquées par l’agence régionale de santé des Hauts-de-France. C’est une progression supérieure à la moyenne nationale. En France le taux d’incidence a bondit sur la même période de 63%.

La Picardie particulièrement touchée

Si l’on regarde dans le détail, la Picardie est tout particulièrement touchée par cette recrudescence de cas de Covid-19. Dans la Somme le taux d’incidence est passé de 128,9 cas pour 100 000 habitants à 364,6 cas pour 100 000 habitants ces deux dernières semaines, soit une hausse de 74%, ce qui en fait le département le plus touché dans la région. Juste derrière, suit le département de l’Aisne avec une augmentation du taux d’incidence de +73% et l’Oise +70%.

"C’est en train de repartir un peu partout, on s’y attendait"

"La région des Hauts-de-France connaît une recrudescence des cas de Covid-19, elle suit la tendance nationale, avec un taux de positivité un peu plus élevé dans l’Aisne et la Somme. C’est en train de repartir un peu partout on s’y attendait", précise Philippe Amouyel, épidémiologiste et professeur en santé publique au CHU de Lille.

"On y verra plus clair dans deux semaines"

"Pour l’instant l’hôpital est relativement épargné, le rebond épidémique ne vient pas encore saturer les services d’urgence. Aujourd’hui 80% de la population est vaccinée ce qui offre une bonne protection contre les formes graves, mais il faudra bientôt sensibiliser les plus fragiles et proposer de nouveau la 4e dose. Est-ce qu’il va y avoir un pic ? C’est difficile à dire, on y verra plus clair dans deux semaines".

Les gestes barrières

  • Porter le masque, notamment dans les transports
  • Aérer 10 minutes toutes les heures
  • Se laver les mains
  • Respecter les distances physiques

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité