Covid-19 : le Nord est le département de France qui compte le plus de patients hospitalisés

Publié le
Écrit par Martin Vanlaton
Le niveau de déprogrammation des opérations de la région s'élève à 50% et 60% selon les hopitaux.
Le niveau de déprogrammation des opérations de la région s'élève à 50% et 60% selon les hopitaux. © PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/MAXPPP

Le Nord, avec 1396 patients hospitalisés, est le département qui compte le plus de malades de la Covid-19 dans ses hôpitaux, devant le Rhône, les Bouches du Rhône ou encore Paris. C’est 40% de patients hospitalisés en plus par rapport au pic de l’épidémie en avril dernier.

À la date du vendredi 30 octobre, 1396 patients sont hospitalisés dans les hôpitaux du Nord avec un diagnostic Covid-19. Le département occupe donc la triste première place, devant le Rhône, les Bouches du Rhône ou encore Paris. 

D’après les données avancées par Santé Publique France, 713 patients hospitalisés sont des hommes, 669 sont des femmes. En France, 22 153 patients sont actuelle hospitalisés. Plus de 6% d’entre eux le sont donc dans des hôpitaux du Nord.

+40% de patients hospitalisés par rapport au pic de la 1ère vague 

Les données sont inquiétantes. Lors de la première vague dans les hôpitaux du Nord, le pic de l’épidémie avait été atteint le 14 avril dernier… 984 patients étaient alors hospitalisés. Aujourd'hui, avec 1396 patients occupant des lits dans les hôpitaux du département, les soignants doivent prendre en charge 40% de patients hospitalisés en plus par rapport au pic de la première vague.

À titre de comparaison, 703 personnes étaient hospitalisées dans le Nord le 2 avril alors que le confinement était en place depuis 15 jours. Au 30 octobre, plus du double de patients Covid-19 sont hospitalisés alors même que le second confinement vient à peine de prendre effet et que ces chiffres vont continuer à augmenter dans les prochains jours.
Le nombre de décès quotidiens dans les hôpitaux repart également à la hausse, avec jusqu’à 20 décès par jour, des chiffres comparables avec ceux de la 1ère vague. Depuis le 1er mars, 951 personnes ont perdu la vie à cause de la Covid dans les hôpitaux du département.

Quand espérer une décrue ?

Alors que la France est confinée pour la seconde fois depuis vendredi 30 octobre et pour quatre semaines minimum, le nombre de contaminations, d’hospitalisations et de placement en réanimation des patients Covid ne cesse d’augmenter partout sur le territoire.

Dans le Nord, 226 patients Covid occupent actuellement des lits de réanimation, soit un peu moins qu’au pic de l’épidémie en avril dernier où 279 patients Covid avaient été admis simultanément dans les différents services de réanimation. Une flambée des indicateeurs logique pour les infectiologues, qui estiment à trois semaines le délai nécessaire pour voir les premiers effets du confinement, "c’est-à-dire un arrêt de l’augmentation des cas", affirme le Pr. Anne-Claude Crémieux, cheffe du service des maladies infectieuses et tropicales de l’hôpital Saint-Louis à Paris, interrogée sur France Inter. "Il faut ensuite encore trois semaines de plus pour voir une décrue importante du nombre de gens hospitalisés."

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.