Covid-19 : le port du masque devient obligatoire dans la plupart des lieux publics de la métropole lilloise

Face à la recrudescence du virus, le préfet du Nord et l’ARS renforcent les mesures de protection. Dans la métropole lilloise, le port du masque devient obligatoire dans la plupart des lieux publics. Les visites seront limitées dans les Ephad. La prévention des jeunes sera renforcée.

Parcs, rues commerçantes, parkings de supermarchés ... le masque sera obligatoire à partir de lundi 3 août dans les lieux les plus fréquentés de la métropole lilloise
Parcs, rues commerçantes, parkings de supermarchés ... le masque sera obligatoire à partir de lundi 3 août dans les lieux les plus fréquentés de la métropole lilloise © Frédérik Giltay
Le Nord fait partie des 7 départements classés en niveau de vulnérabilité modérée par Santé Publique France. Le taux d'incidence du virus (nombre de cas confirmés pour 100 000 habitants), dont le seuil de vigilance est fixé à 10, s'établit désormais à 17,5 pour le département du Nord contre 9,2 il y a deux semaines. Ce taux atteint même 31 dans la Métropole lilloise, contre 17 la semaine précédente. 

"Sur le cœur de la métropole, à Lille, Roubaix, ou Tourcoing, nous sommes autour de 40. Je rappelle que le seuil de vigilance est à 10, et le seuil d’alerte est à 50. Donc sur le cœur de la métropole, nous nous rapprochons du seuil d’alerte", a indiqué Etienne Champion, directeur de l'ARS (agence régionale de santé), lors d'une conférence de presse organisée conjointement avec la préfecture du Nord ce vendredi matin. "Par ailleurs, nous avons aussi une dynamique puisque nous avons eu un doublement de cette incidence en une semaine", a-t-il ajouté. 

Ces données ont conduit les deux instances à prendre de nouvelles mesures pour contrer la propagation du virus.

Préfecture et ARS ont cependant écarté la possibilité d'un reconfinement "tant pour le bien-être collectif, la vie familiale, l’activité professionnelle que pour le monde économique, déjà sévèrement touché depuis le mois de mars", selon le communiqué de la préfecture. 
Le préfet du Nord détaille les lieux de la métropole de Lille concernés par le port du masque

Le port du masque obligatoire dans les lieux publics les plus fréquentés de la MEL

Le port du masque sera rendu obligatoire pour les plus de 11 ans à partir du lundi 3 août dans les lieux publics les plus fréquentés de la métropole lilloise. Cette mesure est prise pour une durée d’un mois, renouvelable.

Les lieux publics concernés sont :Ces espaces s'ajoutent aux lieux publics clos déjà concernés par l'obligation du port du masque.

Dès le lundi 3 août, les contrevenants à ces nouvelles mesures seront verbalisés, a indiqué le Préfet Michel Lalande, lors de la conférence de presse organisée ce vendredi matin.

"Il faut casser cette dynamique (de rebond épidémique NDLR), et la seule manière, c'est les mesures barrières et le port du masque", a appuyé Patrick Goldstein, le patron des urgences du CHU de Lille.

Intensification des campagnes de tests 

Les campagnes de tests vont se multiplier à titre préventif. L’ARS, qui a déjà organisé 11 opérations préventives de dépistage dans des communes depuis la fin mai, renforce les dispositifs locaux de tests de terrain.

Elle sera notamment présente à Loos ce vendredi 31 juillet et la semaine prochaine à Lille, Roubaix et Tourcoing.
 

Visites limitées dans les Ephad

Dans la métropole lilloise, les visites en établissements médico-sociaux, les Ephad en particulier, seront davantage régulées pour limiter le risque d'entrée du virus. L’ARS recommande de limiter les visites en chambre à une personne, et de permettre des visites collectives dans les lieux de vie partagés (salle à manger, salon...) ou en extérieur (jardin..).

Chaque établissement devra s'adapter en fonction de ses capacités. Dans tous les cas, le port du masque et le respect des gestes barrières sont obligatoires.
"Il faut casser une dynamique inquiétante" pour Patrick Goldstein, patron des urgences à Lille

Prévention auprès des jeunes renforcée 

L’ARS lancera la semaine prochaine une campagne sur internet et sur les réseaux sociaux en faveur des gestes barrière. Cette campagne fera la promotion de l’application StopCovid, en particulier en milieu festif.

La campagne s’étendra sur un périmètre de 100 km autour de Lille afin de toucher l’Ouest de la Belgique et notamment Bruxelles. 
 
La Belgique, avec qui nous partageons 320 km de frontière, a pris ces derniers jours des mesures fortes afin de limiter la recrudescence de cas constatée sur son territoire.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société coronavirus/covid-19 santé société coronavirus/covid-19 société