Croix : une fête clandestine regroupant 35 personnes stoppée dans un appartement de 20m2

Les policiers sont intervenus lundi 1er février pour stopper une fête clandestine organisée en pleine journée par un jeune de 20 ans, à Croix. Au total, 35 personnes s’étaient retrouvées dans un appartement de 20m2. Tous les convives ont été verbalisés et l'organisateur placé en garde à vue.

© FREDERIK GILTAY / FRANCE 3 NORD PAS-DE-CALAIS

Lorsqu’on fait le calcul, les convives devaient être particulièrement serrés. Lundi 1er février, il est un peu moins de 16h30 lorsque la police nationale est appelée pour se rendre rue Verte, à Croix, où se trouve notamment l’école de commerce EDHEC.

Au bout du fil, des voisins qui ne supportent plus les nuisances sonores émanant d’un appartement. Sur place, les policiers arrivent jusqu’au dit appartement en suivant les bruits qui s’en dégagent. Lorsque la porte s’ouvre, 35 personnes sont réunies dans un studio d’à peine 20m2.

Garde à vue pour mise en danger de la vie d’autrui

Les 35 convives ont été verbalisés et ont écopé d’une amende de 135 euros. Quant au locataire de l’appartement, un jeune de 20 ans, il a été placé en garde à vue pour mise en danger de la vie d’autrui. Un délit passible d’un an d’emprisonnement et de 15.000 euros d’amende.

Ce weekend déjà, une autre fête clandestine avait été stoppée par les forces de l’ordre, dans un bois situé à Hellemmes, samedi 30 janvier dans la soirée. Une cinquantaine de personnes s’étaient réunies dans un bunker pour organiser une fête clandestine. Au total, 31 personnes ont été verbalisées. 7 ont été placées en garde à vue dont les 6 organisateurs, et le matériel – groupe électrogène, table de mixage… - a été saisi.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société police sécurité