Damien Carême, ex-maire de Grande-Synthe et eurodéputé, annonce sa démission des "Écologistes"

Cette annonce au journal "Libération", lundi 16 octobre, implique aussi son retrait de la liste pour les Européennes qu'il juge "vouée à l'échec".

Il quitte le navire. Damien Carême, actuel eurodéputé et ex-maire de Grande-Synthe (2001-2019), a annoncé sa démission du parti Les Écologistes - nouveau nom de feu Europe Ecologie-les Verts - dans Libération, lundi 16 octobre. Et de fait, son retrait de la liste aux Européennes.

"La composition de la liste aux Européennes est incompréhensible, et vouée à l’échec, justifie-t-il auprès du quotidien. On ne reconnaît pas les compétences, le travail de terrain. On préfère faire de l’affichage et nouer des accords entre amis dans des salons parisiens." Et d'ajouter : "La confiance est rompue, donc je ne peux pas continuer à côtoyer ces gens, et mener campagne avec eux."

Damien Carême était en place non-éligible

En 2019, l'ancien membre du Parti socialiste était placé en troisième position sur la liste emmenée par Yannick Jadot (EELV). Cette fois-ci, pour l'échéance de juin 2024, il n'était que le 10ème nom de la liste de Marie Toussaint. Une place non éligible.

Cette décision survient quatre jours après le lancement, à Pantin, en périphérie de Paris, du nouveau mouvement Les Ecologistes, présidé par l'ex élue d'Hénin-Beaumont Marine Tondelier depuis décembre 2022.

L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Hauts-de-France
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité