Covid-19 : le centre de vaccination de Denain obligé de fermer ses portes ce week-end faute de doses

À la salle des fêtes de Denain, les 550 créneaux de vaccination bloqués ce samedi 27 mars ont été annulés à la dernière minute, faute de doses disponibles. Sur les 1200 prévues, seules 246 ont pu être livrées. L’ARS explique que la demande était supérieure à l’offre dans toute la région.

Le centre de vaccination de Denain, installé dans la salle des fêtes, doit rester fermé ce week-end, faute de doses.
Le centre de vaccination de Denain, installé dans la salle des fêtes, doit rester fermé ce week-end, faute de doses. © Facebook Ville de Denain

Il faut vacciner "tous les jours", "matin, midi et soir". Des propos tenus par Emmanuel Macron lors de sa visite dans un centre de vaccination à Valenciennes, il y a quatre jours à peine.

Le chef de l’État avait par ailleurs annoncé 30 000 doses supplémentaires cette semaine dans les Hauts-de-France, plus 30 000 autres doses la semaine prochaine pour la région, soit "140 000 doses supplémentaires par rapport au prévisionnel qui auront été données à ce territoire".

Comme depuis début mars, l’Agence Régionale de Santé a annoncé une nouvelle opération "coup de poing" ces samedi 27 et dimanche 28 mars. À Denain pourtant,  le centre de vaccination installé dans la salle des fêtes a gardé porte close ce jour… faute de doses.

À Denain, 550 créneaux annulés ce samedi

Sur le site de l’ARS, la salle Pierre Baudin fait pourtant partie de la liste des centres de vaccination ouverts ce week-end. Mais la maire PS de la ville, Anne-Lise Dufour Tonini, nous confirme bien sa fermeture temporaire. "On nous avait promis environ 1200 doses. Soit 550 injections ce samedi et la même chose ce dimanche. On en a finalement reçu que 246"

Contrairement à d’autres établissements, le centre de vaccination de Denain ne fonctionne pas avec la plateforme Doctolib. Ce sont les secrétaires médicales qui consultent la liste d’attente et appellent les personnes éligibles, ce qui a été fait mercredi 24 mars. "Les 550 créneaux du samedi ont vite été bloqués", explique la maire. Le lendemain, la mauvaise nouvelle tombe. "On a donc décidé de programmer l’injection des 246 doses reçues le vendredi afin d’éviter de mobiliser des bonnes volontés le weekend, alors que la fatigue s’installe"

Résultat : alors qu’une nouvelle opération "coup de poing" est organisée ce week-end dans la région, le centre de vaccination de Denain est fermé, et les 550 rendez-vous calés ce samedi 27 mars sont reportés dans une dizaine de jours.

"Ça ressemble à un grand foutoir et on n’y comprend plus rien"

Que s’est-il passé ? Comment expliquer le décalage entre les annonces d’Emmanuel Macron et la réalité sur le terrain ? La maire de Denain a son idée. "On a essayé de savoir. Quand le président de la République a promis un nombre supérieur de doses, tout le monde a fait des commandes. Finalement, on en a beaucoup moins, alors c’est à nous de gérer la pénurie".

Elle dénonce un effet d’annonce et reprend les propos de la maire de Lille Martine Aubry. "La vaccination, c’est trop sérieux pour qu’il y ait ce manque d’organisation, de transparence, et des coups de communication".

Derrière le manque de doses, il faut également gérer la frustration des habitants. "Il y a des gens qui commencent à être exaspérés, qui ne comprennent pas pourquoi on leur donne un rendez-vous le mercredi et qu’on l'annule trois jours plus tard". Sans oublier tout le personnel mobilisé, déprogrammé à la dernière minute. "On a bloqué des médecins, des infirmiers, des secrétaires médicales, du personnel de la ville… mais il manque la sacro-sainte dose".

"Il y a des gens qui commencent à être exaspérés, qui ne comprennent pas pourquoi on leur donne un rendez-vous le mercredi et qu’on annule trois jours plus tard".

Anne-Lise Dufour Tonini, maire PS de Denain

De son côté, l’Agence Régionale de Santé confirme que la demande des centres de vaccination pour ce week-end était bien supérieure à l’offre : environ 60 000 doses contre les 38 000 disponibles. Ce à quoi la maire de Denain répond. "Si les autorités ne savent pas combien de doses ils vont pouvoir nous donner, ils n’ont qu’à attendre. Ça ressemble à un grand foutoir et on n’y comprend plus rien".

Où en est la vaccination à Denain ?

Depuis l'ouverture du centre de vaccination dans la salle des fêtes de Denain le 18 janvier dernier, rattaché au CH de la ville, plus de 6 000 injections ont été effectuées. Lors des trois opérations "coup de poing" depuis le début du mois de mars : 

  • 348 injections ont été effectuées les 6 et 7 mars
  • 486 injections ont été effectuées les 13 et 14 mars
  • 558 injections ont été effectuées les 20 et 21 mars

Soit 1 392 vaccinations de premières doses lors des opération "coup de poing" organisées depuis début mars.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vaccins - covid-19 santé société covid-19