VIDÉO. Douai : une visite à la découverte des lieux... mal aimés

A l'occasion de la journée internationale des guides touristiques, l'Office de tourisme du Douaisis a proposé une visite quelque peu insolite. 

© FRANCE 3
Aller hors des sentiers battus, c'est le défi que relève l'Office de tourisme du Douaisis. Sur les pavés de la place des Armes, une quinzaine de visiteurs enfilent un cache sur leurs yeux.

Bras dessus, bras dessous, ils partent pour une visite guidée des lieux... mal aimés. Plus précisément, des lieux du quotidien dont on en oublie l'existence.
 
Visite guidée alternative des lieux mal aimés de Douai ©Alix Guiho et Jean-Christophe Raczy


Premier arrêt. Les participants enlèvent leurs caches. Ils découvrent la cour Robaut, du nom de Félix Robaut, imprimeur douaisien. Les guides enchaînent les explications, les lectures de poèmes ou de textes, écrits par des auteurs connus : d'Arthur Rimbaud à Eugène-François Vidocq, écrivain nordiste condamné au tribunal de Douai à huit ans de travaux forcés en 1796.

Plus tard, les visiteurs goûtent, peut-être pour la première fois, des graines de malt : un retour dans le temps, le temps où les brasseries bordaient la Scarpe. 
 
Les visiteurs enlèvent leurs masques et découvrent la cour Robaut.
Les visiteurs enlèvent leurs masques et découvrent la cour Robaut. © FRANCE 3

 

Un plaisir partagé


Le vendredi 21 février est la journée internationale des guides touristiques. Pour l'Office de tourisme du Douasis, c'est l'occasion de faire visiter des lieux anodins.

"Tout le monde passe par ces petits endroits un peu moins connus, mais sans voir la richesse de ce territoire", explique Philippe Pichard, guide conférencier à Douai. Cette visite est une occasion pour lui de "se faire plaisir et faire plaisir aux visiteurs".

 

Le parcours atypique mène les visiteurs place Saint-Martin, la plus petite place de Douai. Les guides lancent un quiz de géographie, une façon ludique d'aborder la visite, et qui plaît à Sophie Vitté : "On découvre des petits détails qui sont vraiment sympas", raconte cette habitante de Douai. 

Laurence Vitté, native de Douai le concède : elle a fait des découvertes, lors du tour de la ville. Elle cite notamment les détails sur le Parlement de Flandres de Douai. "On passe trop vite à côté, ou on oublie, donc c'est toujours intéressant de voir des détails comme ça."
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tourisme économie culture