"On veut partir en riant" : un dernier spectacle pour le Cirque éducatif, avant le clap de fin

Le Cirque éducatif, c'est fini. L'association du Douaisis initiait les plus jeunes aux arts du cirque depuis 46 ans. Si l'association a été dissoute en 2022 en silence, les artistes et bénévoles du cirque ont finalement décidé de revêtir une dernière fois leurs habits d'apparat pour un ultime spectacle, du 27 février au 3 mars 2024 à Sin-le-Noble.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Deux ans après la dissolution de l'association, le Cirque éducatif dépoussière ses costumes pour un 46e et dernier spectacle à Sin-le-Noble, du 27 février au 3 mars 2024. Une façon pour Hugues et Micheline Hotier, cofondateurs de l'association du Douaisis, de dire "Au revoir et merci" à leur public et à leurs presque 50 années passées à faire vivre l'art du cirque dans les Hauts-de-France.

Pas de chapiteau pour le dernier show

Un ultime spectacle que les époux préparent avec une émotion non dissimulée, mais teintée d'une légère inquiétude. Car malheureusement, le Cirque éducatif ne pourra pas célébrer ses derniers instants sous son habituel chapiteau jaune et rouge. Le 25 novembre 2022, l'association avait dû se résoudre à fermer ses portes après de multiples confinements qui l'avaient coupée de son public et d'une partie de ses recettes. La hausse du prix de l'électricité et du fioul, suivie de la fin des subventions versées par la ville de Reims (où se produisait régulièrement la troupe) avait fini de vider la trésorerie.

"Nous avons toujours loué nos chapiteaux et nous n'avons clairement pas la somme aujourd'hui pour en commander un", livre Hugues Hotier, le cœur lourd. Un chapiteau peut coûter entre 30 et 40 000 euros, c'est donc un peu amèrement mais avec beaucoup de reconnaissance, que le Cirque éducatif s'est tourné vers la salle des fêtes de Sin-le-Noble.

"Heureusement que Monsieur le Maire nous a gentiment proposé sa salle. C'est même lui qui a insisté en mai dernier pour nous faire revenir. Sinon le Cirque éducatif serait parti en catimini ! Mais c'est vrai que le cirque c'est avant tout la circularité. Elle permet aux spectateurs d'être contaminés par les gens d'en face, de voir leur rire, leur émotion..." Il manquera donc quelque chose pour ce dernier show, où le public sera rangé en arc de cercle, face à la scène.

Le cirque c'est avant tout la circularité. Elle permet aux spectateurs d'être contaminés par les gens d'en face, de voir leur rire, leur émotion...

Hugues Hotier, cofondateur du Cirque éducatif

► À lire aussi : Le Cirque Educatif fait ses adieux, après 35 années de spectacles à Sin le Noble

Recréer l'ambiance du cirque malgré tout

Malgré tout, l'ambiance typique des spectacles d'art du cirque sera au rendez-vous. Banquettes, tapis blanc, présentatrices... Hugues Hotier, désormais retraité dans l'Hérault, compte même revêtir une dernière fois son costume de Monsieur Loyal pour présenter deux textes-poèmes au début et à la fin du show, sous la mélodie de l'habituel orchestre.

Pendant le quart d'heure qui précède le début du spectacle, l'orchestre proposera un prologue un peu spécial, puisqu'il s'agit d'un medley des différentes chansons écrites et composées par Hugues Hotier et le chef d'orchestre, au cours des 40 dernières années. Un moment d'émotion, accentué par un écran qui projettera les photos des instants clés vécus par l'association, qui proposait notamment des ateliers pédagogiques et des initiations au cirque pour les enfants.

"On ne sera pas dans le même état d'esprit que quand on a monté les 45 autres spectacles. On est forcément plus émus", souligne Monsieur Loyal.

Partir dans un fou rire

Le Cirque éducatif aurait aimé vivre jusqu'en 2025, pour célébrer son demi-siècle et partir en beauté. Mais même si le cap des 50 ans n'a pas été atteint, Hugues et Micheline sont heureux d'avoir pu faire perdurer leur œuvre jusqu'en 2022 : "On pensait même être contraints de s'arrêter en 2020 juste après la Covid !" Le couple d'artistes circassiens s'en va donc sans rancœur, mais pas sans regrets.

"On aurait aimé que quelqu'un prenne le flambeau, mais personne autour de nous ne voulait hériter de cette charge de travail supplémentaire", confie Hugues Hotier, en se remémorant des nuits sans sommeil, à se triturer les méninges pour trouver des ressources financières.

"Le projet aura eu une belle vie et aura eu le mérite de créer une belle bande d'amis." Le Monsieur Loyal relativise : cette dernière semaine de représentation mettra à l'honneur les liens créés pendant 45 ans, avec le retour des cinquante bénévoles de l'association et de nombreux artistes qui ont marqué les spectacles du cirque nordiste. Entre autres, les duos de clowns Les Di Lello et Les Rossyann qui proposeront chacun une routine, ainsi qu'un sketch commun. L'illusionniste burlesque Gregory Bellini et un numéro de dressage de chien feront également travailler les zygomatiques du public.

Car Hugues et Micheline l'affirment : ce dernier show ne se veut pas absolument pas larmoyant... Sauf s'il s'agit de faire verser quelques dernières larmes de rire.