• DÉCOUVERTE
  • MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • économie
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

VIDEO. À Douai, le député communiste Alain Bruneel produit un slam pour alerter sur l'état des hôpitaux

© Alain Bruneel
© Alain Bruneel

Le clip a été tourné à l'hôpital de Douai, mais concerne ceux de tout le pays.

Par Quentin Vasseur

"J'ai vu ce vieil homme qui pour dormir compte les pilules qu'il avale, j'ai vu des proches tremblant de peur en train d'attendre dans l'hôpital, j'ai vu des docs faire brancardier, des brancardiers faire secrétaires. j'ai vu ces hommes, ces femmes, j'ai vu leur enfer."

Le député communiste du Nord Alain Bruneel s'est essayé à un nouveau format, lundi soir en publiant sur sa page Facebook un clip de slam intitulé "État d'urgence pour les hôpitaux."
 

Alain Bruneel, Député

ÉTAT D'URGENCE pour l'hôpital public Un slam produit par le Député communiste Alain BRUNEEL & interprété par Ugo DESS en soutien aux agents hospitaliers et aux patients en lutte. À partager...


Dans cette vidéo très "pro" de trois minutes, le jeune Ugo Dess décrit en long et en large la situation dramatique des hôpitaux français, avec la participation du personnel du CH de Douai. Un clip politique, comme le rappellent certaines rimes ("Il est temps de soutenir, rejoins la lutte pour agir") assumé par le député de la circonscription de Cambrai.


 

"Le slam, je connaissais un peu"


"Je trouve que c'est un bon moyen de communication" estime Alain Bruneel, qui "travaille avec une équipe jeune, dynamique, branchée sur les réseaux." "Le slam, je connaissais un peu" poursuit l'élu, citant Grand Corps Malade. "Je me suis dit : 'Pourquoi pas cette forme-là ?'"

Et le député n'a pas à rougir du résultat, revendiquant ce matin 150 000 vues en 18 heures. "Je n'ai pas les moyens de faire 150 000 tracts, et je ne suis pas sûr que les gens les liraient !". Lucide, Alain Bruneel reconnaît toutefois que beaucoup de ces visionnages n'ont sans doute pas été complets.

L'idée lui est venue en février, alors qu'il démarrait un tour des hôpitaux : son équipe s'est rendue dans 110 établissements en France pour écouter les revendications du personnel médical. "J'ai personnellement visité 40, 45 hôpitaux" ajoute le député PCF, qui doit bientôt se rendre en Outre-Mer pour poursuivre cette démarche.

 

On a appris un protocole de bienveillance, et on est dans la maltraitance


Il a vu, "partout, une parole qui se libère, une expression de cette souffrance" explique-t-il. "On nous disait : 'on a appris un protocole de bientraitance, un protocole de bienveillance, et on est dans la maltraitance. Ce n'est pas ce qu'on nous a appris'".
 
À Douai, le député communiste Alain Bruneel produit un slam pour alerter sur l'état des hôpitaux

 

Lueur d'espoir


De ces témoignages est né le slam d'Ugo Dess et son clip. Il avait déjà rencontré le jeune homme lors d'une précédente action, une chaîne humaine autour de l'hôpital de Douai. "C'est lui qui a tout écrit, avec son cœur" note Alain Bruneel, qui relisait le texte en proposant avec son équipe des modifications.  "Sur le constat, on était d'accord, mais on voulait laisser une lueur d'espoir"
 

La chanson et son clip étaient prêts depuis juin, mais l'équipe du député a préféré attendre que passent la Coupe du monde de football, le Tour de France et les vacances. 

Quant à savoir si Alain Bruneel aurait aimé se prêter au jeu en slammant, "non, pas du tout !" s'amuse-t-il, pas sûr de bien savoir chanter. "C'est très bien comme ça !".

Le clip sera présenté à la Fête de l'Humanité, le 15 septembre. Cette tournée des hôpitaux devrait également déboucher sur une rencontre avec les syndicats de la région, a priori prévue début octobre.
 

Sur le même sujet

Le film "Merci patron !" de François Ruffin a dépassé les 300 000 entrées

Les + Lus