Cancer, diabète, à Uxem dans le Nord il existe une maison des soins de support adaptés aux affections de longue durée

Publié le
Écrit par Corinne Sala
Séance d'activité physique adaptée, encadrée par un enseignant.
Séance d'activité physique adaptée, encadrée par un enseignant. © France 3 Littoral Hauts-de-France

Des séances de yoga, d'art-thérapie, de méditation et d'activité physique adaptée, sont proposées depuis début septembre dans la toute nouvelle maison des soins de support des Flandres à Uxem. L'occasion pour des personnes atteintes d'affections de longue durée de remettre le pied à l'étrier.

"On gaine au niveau des abdominaux !". Les conseils de l'enseignant, un fond musical et des échanges enjoués entre les participantes du jour. Le décor de la séance d'activité physique de la nouvelle Maison des soins de support d'Uxem près de Dunkerque est posé. Ouverte en septembre, elle accueille des personnes qui relèvent d' ALD, des affections de longue durée, cancer, diabète ou insuffisance respiratoire: "Avant chaque prise en charge on fait un entretien individuel avec la personne et un bilan de condition physique. On met en place des objectifs et le fait d'être en collectif crée un lien social que certaines ont perdu. On les aide à reprendre confiance en leurs capacités", explique Antoine Butin, enseignant en APA, activité physique adaptée.

Des soins individualisés et adaptés

Des exercices de renforcement musculaire, du vélo, du tapis, du ballon. Le programme d'APA, l'activité physique adaptée est établi pour huit semaines à raison de deux séances hebdomadaires. L'objectif est de  permettre à chacun de retrouver de la mobilité, du souffle et mieux vivre avec ses pathologies. Prise des constantes régulièrement, pulsations et tension, chaque participant est suivi grâce à un logiciel.

A chacun son programme mais la réussite de ces séances passe par le collectif, l'esprit de groupe. Installée sur son vélo, Claudine, souriante, pédale: "C'est mon médecin qui m'a envoyé ici. Je ne savais même pas que ça existait. A chaque fois, je repars en pleine forme. Un vrai bien-être !".

L'APA augmente de 30 à 40 % la probabilité de guérison du cancer du sein

"Ce que nous proposons ce sont des interventions non médicamenteuses", détaille Jean-Philippe Wagner, oncologue et directeur de l'institut Andrée Dutreix à Dunkerque, "Pour l'insuffisance cardiaque ou respiratoire, le meilleur traitement c'est l'activité physique. Ce que l'on sait moins c'est que pour prévenir le cancer ou pour éviter les rechutes après un traitement, l'activité est aussi très importante. Cela agit comme un médicament, qui va diminuer l'inflammation. Celle qui fait le lit du cancer". L'APA permet de récupérer 30 % de ces capacités physiques.

Une soixantaine d'adhérents

En plus de l'activité physique adaptée, des séances de méditation, de sophrologie, de yoga sont également proposées à la Maison des soins de support. Une offre complète désormais regroupée en un seul lieu et qui redonne confiance en soi: "Participer à toutes ces activités, c'est avoir un but dans la journée. Au début de mon traitement, ce que je recherchais c'était de garder mes forces et garder un lien social. Le mental c'est 50 % de la guérison. J'ai trouvé un équilibre, un mieux-être qui fonctionne", raconte Marianne.

Enthousiasme partagé également par Joëlle: "La méditation m'apporte beaucoup et dans ce cours-ci, j'aime la convivialité. On est heureuses de se retrouver chaque semaine. Nous sommes réunies aussi par nos maladies alors on partage les bons moments et parfois les moins bons. J'ai retrouvé de l'estime de soi".

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.