Carnaval de Dunkerque 2022 : annulation des bandes et des bals jusqu'au 15 février

Publié le
Écrit par Lucie Caillieret

Au vu de la situation épidémique, la Préfecture du Nord a annulé les festivités carnavalesques jusqu’au 15 février. Une nouvelle réunion se tiendra, fin janvier, pour déterminer si la suite du programme est maintenue.

Interrompu en 2020, supprimé en 2021 et partiellement annulé en 2022. Une nouvelle fois, Dunkerque ne retrouvera pas ses carnavaleux. Du moins, pas avant le 15 février.

Face à l'évolution de la situation épidémique en France, le Préfet du Nord a décidé d’interdire l’organisation des bandes et bals prévus avant cette date.

Annulation des festivités jusqu'au 15 février

Le coup d’envoi officiel du Carnaval de Dunkerque, traditionnellement donné lors du bal du Chat du noir, est donc annulé. Le 5 février 2022, aucune déclaration du maire ne résonnera dans la salle du Kursaal qui réunit normalement près de 10 000 personnes.


D’autres rendez-vous sont également concernés :

  • Le bal de Neuches Cô à Uxem (15 janvier)
  • La bande de Ghyvelde (23 janvier)
  • La bande d'Armbouts-Cappel (6 février)
  • Le bal des Kakernesches et la bande de zuydcoote (12 février)

Les Trois Joyeuses, prévues du 27 février au 1er mars et apogée du Carnaval de Dunkerque, échappent pour l’instant à cette décision.

Une déception pour les associations et carnavaleux

"C’est un coup dur, c'est dramatique", a réagi Thomas Dancel, président de l’ABCD (Association des bals de carnaval de Dunkerque). "Niveau financier, les associations ont déjà beaucoup de mal à survivre. Si on n’a pas de saison, certaines d’entre nous vont carrément mettre la clé sous la porte."

8 semaines avant l’événement, je pense que c’est vraiment précoce. On aurait pu attendre le passage des fêtes.

Thomas Dancel

Président de l'ABCD

Dans les rues de Dunkerque, les réactions sont partagées : "C’était sans surprise avec le coronavirus. Je pense que c’est une bonne décision. Si on veut arrêter tout ça le plus rapidement possible, c’est la meilleure chose à faire", estime un Dunkerquois. Mais pour ceux qui n'ont pas raté une seule édition du Carnaval, la déception est grande : "C’est un peu dur, j’espère qu’il y aura des choses organisées à la place pour compenser."

Le reste du programme en suspens

Ce vendredi 17 décembre, les maires de la Communauté urbaine de Dunkerque (CUD) se sont réunis en conférence.

Alors que le préfet du Nord souhaitait annuler totalement le carnaval, il a finalement suivi leur proposition : faire un nouveau point, fin janvier, afin de savoir si la suite de la saison carnavalesque 2022 est maintenue ou annulée également.

La décision dépendra alors de l’évolution de la situation épidémique. "En tout cas, l’espoir est permis", a déclaré Patrice Vergriete, président de la CUD.