Chaton filmé dans un micro-ondes à St-Pol-sur-Mer : la SPA lance un appel au calme

Sur les réseaux sociaux, l'affaire du chaton filmé dans un four micro-ondes a suscité de nombreuses réactions excessives.

Le chaton s'en est sorti vivant et va bien
Le chaton s'en est sorti vivant et va bien © SPA DUNKERQUE / FACEBOOK
La vidéo a beaucoup choqué, ému, révolté. Un chaton placé dans un four micro-ondes pendant quelques secondes devant des adolescents hilares. Une scène filmée et diffusée sur Snpachat. La SPA de Dunkerque, mise au courant, a décidé de médiatiser l'affaire et de porter plainte. Ce qui a généré de multiples commentaires et des excès. 
 
D'où, ce jeudi, un appel au calme de la part de cette même SPA sur sa page Facebook. Certains internautes sont allés apparemment bien au-delà du commentaire et ont voulu faire justice eux-mêmes en s'en prenant aux familles des adolescents : "Certaines informations personnelles sur les deux mis en cause dans l’affaire du chaton du micro-ondes sont mises en avant sur les réseaux sociaux comme des noms, des adresses, des numéros de téléphone...Sachez que plusieurs de ces informations sont totalement fausses !!! L’adresse fournie concernant l’un des adolescents n’est absolument pas la sienne mais celle d’une pauvre dame vivant seule et n’ayant rien à voir avec cette histoire ! De plus, les familles des adolescents reçoivent des menaces également ; ces adolescents ne vivent plus chez eux et ne cautionnent absolument pas les faits ; laissons les en dehors de cette histoire. Nous ne sommes pas juges, ni avocats, ni policiers... La justice doit et fera son travail !"
 
Les adolescents, identifiés, vont être prochainement convoqués par la police, qui a ouvert une enquête pour "acte de cruauté envers un animal domestique". Des faits passibles de deux ans de prison et 30 000 euros d'amende. 

Une pétition "Justice pour ce chat maltraité" a été mise en ligne par la SPA. Le chaton a déjà fait l'objet de nombreuses propositions d'adoption.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter