Covid-19 : deux patients en réanimation à l'hôpital de Dunkerque transférés en dehors de la région, une première

Depuis le 1er février, 79 transferts de patients réanimatoires ont été organisés depuis le CH de Dunkerque. Pour la première fois, deux patients viennent d'être transférés en dehors de la région. L'ARS des Hauts-de-France demande aux hôpitaux l'ouverture de 100 lits de réanimation supplémentaires.

Deux patients ont été transférés depuis l'hôpital de Dunkerque vers l'hôpital du Havre, en Normandie. Une première depuis le début de l'année dans la région.
Deux patients ont été transférés depuis l'hôpital de Dunkerque vers l'hôpital du Havre, en Normandie. Une première depuis le début de l'année dans la région. © ARS Hauts-de-France

La situation est critique. Alors que la Communauté urbaine de Dunkerque enregistre désormais un taux d'incidence record supérieur à 1000, l'hôpital de la ville est totalement saturé. Le taux de positivité des tests dépasse les 13%, tandis que 9 tests positifs sur 10 sont aujourd'hui reliés au variant anglais.

Depuis le 1er février, 79 transferts de patients en réanimation ont eu lieu vers les autres hôpitaux de la région. Mais un niveau supplémentaire a été franchi ce mardi 2 mars. 

Deux patients transportés vers le CH du Havre

Dans la matinée, deux patients en réanimation accueillis dans les services de l'hôpital de Dunkerque ont été héliportés vers le CH du Havre, en Normandie. Ce sont les premiers transferts effectués en dehors de la région depuis le début de l'année.

Lors de sa visite à Dunkerque le 24 février dernier, le ministre de la Santé Olivier Véran avait évoqué ce scénario, jugeant la situation épidémique sur le territoire "alarmante".

En cause, la situation sanitaire qui se tend jour après jour partout dans la région. Le nombre d'hospitalisations augmente dans les cinq départements des Hauts-de-France et les contaminations explosent.

Même si les services de réanimation de la région ne sont pas à l'heure actuelle totalement saturés, ces transferts permettent d'anticiper "toutes les difficultés à venir", indique l'Agence Régionale de Santé des Hauts-de-France. Par ailleurs, l'ARS précise que "d’autres transferts inter régionaux pourraient intervenir dans les prochains jours".

Déploiement de 100 lits de réanimation supplémentaires dans les Hauts-de-France

En complément de ces mesures d'urgence, l'ARS a demandé aux hôpitaux publics et privés de toute la région d'ouvrir 100 lits de réanimation supplémentaire d'ici la fin de la semaine. 

"L'ARS Hauts-de-France a demandé aux hôpitaux publics et privés de la région d’ouvrir 100 lits de réanimation supplémentaires d’ici la fin de la semaine. L’objectif est de porter le nombre de lits de réanimation à 800 en Hauts-de-France, contre 460 hors contexte de crise sanitaire".

Extrait du communiqué de presse de l'ARS des Hauts-de-France, mardi 2 mars 2021

L'objectif affiché est d'atteindre 800 lits de réanimation, contre 460 hors crise sanitaire. Qui dit armement de nouveaux lit dit forcément déprogrammation. Ainsi, les interventions les moins urgentes seront décalées afin de mobiliser le personnel nécessaire pour accueillir de nouveaux patients dans les services de soin intensif.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région hauts-de-france covid-19 santé société