Dunkerque : trois adolescents dégradent le stade, prison ferme pour l'un d'eux

Publié le Mis à jour le
Écrit par M. F. avec AFP
Le stade Marcel Tribut de Dunkerque. (Illustration)
Le stade Marcel Tribut de Dunkerque. (Illustration) © MaxPPP

Trois jeunes avaient dégradé dans la nuit du 6 au 7 décembre le stade Marcel Tribut de Dunkerque. L'un d'entre eux, majeur, a été condamné à de la prison ferme. Les deux autres, mineurs, sont en attente de leur jugement.

Trois adolescents, âgés de 15 à 18 ans, ont dégradé le stade de Dunkerque (Nord) en roulant sur la pelouse et la piste d'athlétisme, lors d'une soirée alcoolisée, et l'un d'eux a été condamné à de la prison ferme, a-t-on appris de sources concordantes.

La mairie, propriétaire du stade, évalue le préjudice entre "100 000 et 150 000 euros", pour le remplacement du matériel dégradé et la réfection des locaux et du terrain.

Dans la nuit du 6 au 7 décembre, les trois jeunes Dunkerquois ont "quasi saccagé" le stade Marcel Tribut, en "labourant" une partie la pelouse avec la tondeuse et en roulant avec une voiture sur la piste, a précisé le commandant Benoît Pinceel, basé à Dunkerque. Les locaux administratifs ont également été dégradés.

Dégradations au stade de Dunkerque

Deux d'entre eux ont été retrouvés endormis par la police au matin, "cuvant leur alcool" sur un matelas sous une bâche, et interpellés, tandis que le troisième a été appréhendé plus tard à son domicile.

"Ils ont reconnu les faits, expliquant ça par l'oisiveté et l'alcool", a ajouté le commandant de police, précisant qu'ils avaient bu une bouteille de whisky ce soir-là.

Le plus âgé d'entre eux, majeur, a été condamné en comparution immédiate à dix mois de prison ferme avec mandat de dépôt, auxquels s'ajoute la révocation d'un sursis de deux mois, a précisé le parquet.

Les deux mineurs ont été mis en examen par un juge des enfants et placés en liberté surveillée, en attente de leur procès.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.