Dunkerque : un conducteur en fuite recherché après un refus d’obtempérer, un policier et quatre personnes légèrement blessés

Publié le
Écrit par Martin Vanlaton .

Le conducteur a fait mine de s'arrêter avant de redémarrer à vive allure et de percuter un policier. Dans sa cavale, il a blessé quatre autres personnes. L'homme est toujours recherché.

Les faits se sont produits mercredi 21 septembre, avenue de Petite-Synthe à Dunkerque (Nord). Il était 10h15 lorsqu’un équipage de police a voulu contrôler un automobiliste au volant d’une BMW qui a tenté de dissimuler son visage à leur approche.

Lorsque les gardiens de la paix se sont approchés, l’homme a fait mine de s’arrêter avant de redémarrer et de percuter l’un des policiers qui était descendu de voiture pour le contrôler. Souffrant de douleurs à la jambe, le quadragénaire est néanmoins remonté dans son véhicule pour tenter d’arrêter le conducteur en fuite, en vain.

Quatre personnes blessées

Au volant de la BMW, l’homme a accéléré pour semer les policiers et a blessé au moins quatre personnes. Une piétonne âgée d’une soixantaine d’années est tombée en esquivant la voiture montée sur le trottoir pour éviter un ralentissement.

Plus loin, le fugitif a percuté plusieurs véhicules : un homme a reçu des éclats de verre sur le visage tandis que deux personnes, installées dans un véhicule, ont été percutées par l’automobiliste en fuite alors qu’il venait de griller un feu rouge.

Ce jeudi, le conducteur est toujours recherché par les services de police.

Multiplication des refus d’obtempérer

Cet énième refus d’obtempérer intervient deux jours à peine après qu’un homme de 29 ans a grièvement blessé un policier à Anzin. Le gardien de la paix est toujours hospitalisé au centre hospitalier de Valenciennes mais ses jours ne sont pas en danger. 

Interpellé, le fugitif a été placé en garde à vue dans les locaux de la police judiciaire de Lille. Déjà condamné à cinq reprises dont une fois en 2019 pour refus d’obtempérer aggravé, l’homme nie le fait d’avoir voulu tuer le policier.

"Les refus d’obtempérer ont augmenté de 13% depuis 2016", a indiqué le ministre de l’Intérieur devant la commission des lois, mardi 20 septembre 2022. Gérald Darmanin a par ailleurs ajouté qu’il y a eu 27 609 refus d’obtempérer rien que sur l’année 2021, soit près de 76 par jour.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité