Le film "Dunkirk", tourné à Dunkerque, va rapporter gros au réalisateur Christopher Nolan

Selon The Hollywood Reporter, le cinéaste anglo-américain Christopher Nolan, est assuré de toucher au moins 20 millions de dollars sur Dunkirk, son film de guerre consacré à l'Opération Dynamo de 1940, tourné en grande partie à Dunkerque. Cette superproduction sortira le 19 juillet 2017.

Christopher Nolan (au centre, cahier à la main) lors des préparatifs de son tournage à Dunkerque le 20 mai dernier.
Christopher Nolan (au centre, cahier à la main) lors des préparatifs de son tournage à Dunkerque le 20 mai dernier. © MaxPPP
C'est le magazine The Hollywood Reporter, spécialisé dans l'actualité du cinéma hollywoodien, qui a dévoilé l'information jeudi. Christopher Nolan, réalisateur de la trilogie Batman / The Dark Knight, d'Inception et d'Interstellar, est assuré de toucher au moins 20 millions de dollars (environ 17,8 millions d'euros) sur son prochain film, Dunkirk (Dunkerque en version française), sous forme d'avance, selon les termes du contrat passé avec le studio Warner Bros. Le cinéaste anglo-américain percevra par ailleurs 20% des recettes de cette grande fresque historique consacrée à l'Opération Dynamo de mai / juin 1940, épisode majeur du début de la Seconde Guerre Mondiale. Le film - actuellement en post-production - sortira sur les écrans le 19 juillet 2017.

Selon The Hollywood Reporter, il s'agit du contrat le plus juteux pour un réalisateur depuis celui de Peter Jackson avec Universal Pictures pour le remake de King Kong (2005). Le Néo-Zélandais avait empoché 20 millions de dollars lui aussi. Le magazine rappelle qu'un réalisateur à Hollywood touche en moyenne entre 750 000 et 1,5 million de dollars (entre environ 670 000 euros et 1,35 million d'euros) pour un film. 

Première bande-annonce officielle de "Dunkirk" de Christopher Nolan.

Superproduction


Il convient cependant de rappeler que Christopher Nolan est aussi co-producteur de Dunkirk avec son épouse Emma Thomas, via leur société Syncopy Films. Ils ont donc mis la main à la poche eux aussi pour le financer. Le budget de cette très grosse production, filmée en grande partie à Dunkerque mais aussi aux Pays-Bas, en Angleterre et aux Etats-Unis, n'a pas été révélé pour l'instant. A l'évidence, le cinéaste n'a pas lésiné sur les moyens, avec plus d'un millier de figurants, la location d'une soixantaine de bateaux (dont plusieurs vaisseaux de guerre des années 1940/1950 et une douzaine d'authentiques Little Ships ayant participé à l'Opération Dynamo de mai/juin 1940), de sept avions (dont trois véritables Spitfire de la Seconde Guerre Mondiale) et de cinq hélicoptères

En mai dernier, le maire (DVG) de Dunkerque, Patrice Vergriete, évaluait à au moins 100 000 euros par jour les retombées économiques - donc les dépenses sur place - liées au tournage de Dunkirk. Christopher Nolan y est resté six semaines, avec ses acteurs et ses techniciens. Le film a pu bénéficer toutefois de la revalorisation en début d'année du crédit d'impôt international (C2I), qui permet désormais à une production étrangère de récupérer 30% des frais totaux qu'elle engage sur le sol français, avec un plafond fixé à 30 millions d'euros. La somme touchée par l'équipe de Dunkirk au titre de ce dispositif n'a pas été divulguée. En revanche, on sait, grâce à Screen Daily, que Christopher Nolan a récupéré 1,2 million de dollars (environ 1 million d'euros) de crédit d'impôt aux Pays-Bas pour les quatre semaines de tournage passées dans le petit port de pêche d'Urk. Les Néerlandais proposent eux aussi  de restituer 30% des dépenses engagées sur leur sol.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cinéma culture
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter