Meurtre à Grande-Synthe : deux mineurs placés en garde à vue après la mort violente de Philippe, animateur de 22 ans

Deux interpellations ont eu lieu ce mercredi 17 avril 2024 après le passage à tabac et la mort de Philippe, animateur dans un centre socio-éducatif de Grande-Synthe. Deux mineurs âgés de 14 et 15 ans ont été placés en garde à vue. Les auditions se poursuivent pour connaître le motif de l'agression.

Dans la nuit du 15 au 16 avril 2024, Philippe, 22 ans et animateur dans un centre socio-éducatif de Grande-Synthe, était violemment agressé par un groupe de trois personnes, qui l'ont mortellement blessé. Trois jours après les faits, deux mineurs ont été interpellés et placés en garde à vue.

Comme le précise le Parquet de Dunkerque, un mineur de 14 ans avait été placé en garde à vue le 17 avril au matin. Une seconde interpellation a eu lieu le même jour, en milieu de journée, et concerne un jeune homme de 15 ans. Le troisième agresseur est toujours recherché par les autorités.

Les auditions se poursuivent ce jeudi pour comprendre le motif de ce passage à tabac. Les résultats d'autopsie n'ont pas encore été divulgués mais seront déterminants pour comprendre "avec certitude la nature des coups portés et l’éventuelle utilisation d’armes". L'utilisation d'une hache et de machettes, comme peuvent mentionner certaines rumeurs, n'a pour l'instant pas été confirmée dans cette affaire.

Selon une source proche de l'enquête, la piste homophobe est privilégiée : l'attaque aurait eu lieu suite à une prise de rendez-vous sur un site de rencontres gay. Aucun lien n'a été établi avec une précédente agression dans ce secteur.

► À lire aussi : "Ils l'ont frappé et laissé pour mort sur un parking". L'émotion des proches de Philippe, 22 ans, décédé suite à une agression

Une marche blanche prévue ce vendredi

Philippe a été découvert inanimé sur un parking de supermarché à Grande-Synthe, ce mardi 16 avril, présentant plusieurs traces de coups au visage. Transporté d'urgence en service réanimation avec un pronostic vital engagé, les médecins n'ont malheureusement pas pu le sauver : le jeune homme est décédé de ses blessures le lendemain.

Une enquête pour "meurtre en bande organisée" a immédiatement été ouverte par le Parquet de Dunkerque.

Ce meurtre d'une rare violence a provoqué une vive émotion parmi les habitants de Grande-Synthe et, évidemment, dans la famille du défunt. Son frère, Kelvyn, expliquait hier au micro de France 3 que Philippe était "quelqu'un de très souriant, aimé par tout le monde, il n'avait jamais de problème." Une marche blanche aura lieu en son honneur ce vendredi 19 avril à 11 heures, devant le lycée du Noordover où il avait été scolarisé.