Meurtre à Grande-Synthe : l'auteur présumé en garde à vue après 36 heures de cavale

Publié le Mis à jour le
Écrit par TM
Le suspect est en garde à vue depuis mercredi soir au commissariat de police de Dunkerque.
Le suspect est en garde à vue depuis mercredi soir au commissariat de police de Dunkerque. © Google

L'auteur présumé du coup de couteau qui a coûté la vie mercredi à un homme de 47 ans est en garde à vue depuis mercredi soir au commissariat central de Dunkerque.

Après 36 heures de cavale, le meurtrier présumé d'un homme de 47 ans mercredi à Grande-Synthe s'est rendu au commissariat central de Dunkerque jeudi soir vers 23h30, a-t-on appris auprès du parquet. Le suspect, un Grand-Synthois de 21 ans "un peu connu des services de police" et formellement identifié par les enquêteurs de la sûreté urbaine après les faits, était activement recherché. Il est en garde à vue. 


Circonstances et mobile flous

Le mis en cause est soupçonné d'avoir porté un coup de couteau en plein coeur à Rachid Gallal, 47 ans, mercredi en fin de matinée sur le parking d'un petit centre commercial rue Pierre Loti à Grande Synthe.

Les circonstances et l'origine de l'altercation entre les deux hommes demeurent très floues à ce stade de l'enquête. La dispute avait été précédée d'un léger accident de la circulation impliquant la victime et une conductrice âgée, dont les enquêteurs sollicitaient le témoignage jeudi via un appel à témoins

Lors de ses première déclarations, le suspect "donne une version un peu édulcorée des faits", selon le parquet de Dunkerque. Une information judiciaire pour homicide volontaire devrait être ouverte à l'issue des 48 heures de garde à vue, en vue de la probable mise en examen du meurtrier présumé. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.