PHOTOS. Dunkerque : la statue des martyrs de la résistance a été découpée

Un monument du centre-ville de Dunkerque en hommage aux martyrs de la résistance a été sérieusement dégradé dans la nuit de mardi à mercredi. Une plainte a été déposée.
Stupeur, pour les Dunkerquois qui ont vu ce matin du mercredi 22 janvier la statue des martyrs de la résistance, située entre la gare et la sous-préfecture, décapitée et amputée d'une partie de son buste et de ses deux bras. Un acte de vandalisme dont la motivation reste pour l'instant un mystère.
 

La ville de Dunkerque a déposé plainte. "Nous pensons que c'est juste une dégradation sauvage, qu'il n'y a pas de message particulier. Ce n'est que de la bêtise", commente-t-on à la direction de la communication de municipalité.


Vol de bronze ?


La police de Dunkerque, qui a ouvert une enquête, évoque la piste probable d'un vol de bronze. Le 9 janvier dernier, un buste en bronze a été dérobé à Valenciennes.
 

Sauf que la statue des martyrs de la résistance de Dunkerque n'a rien d'une statue en bronze, elle est creuse. "C'est un moulage en résine. Ce n'est pas une statue pleine de matière. La peinture dorée n'est qu'une pellicule, il n'y a pas de bronze", précise-t-on à la mairie.


La tête cassée et un bras de la statue ont été laissés au pied du monument. Le signe d'une certaine déception de potentiels voleurs ? Ou juste un acte de vandalisme gratuit ?
 

Cette statue, oeuvre datant de 1980 de Gilles Bauthian, alors professeur à l'école des Beaux-Arts de Dunkerque, avait déjà été dégradée sur son précédent emplacement. Elle avait eu un bras arraché il y a quelques années, à une époque où elle était sombre.

Elle doit être retirée lundi en vue de sa reconstitution. Samedi matin, une une cérémonie de commémoration et de recueillement est prévue devant la statue.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers