• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Zuydcoote : l'incroyable histoire d'un soldat de la Seconde guerre mondiale, bientôt inhumé 60 ans après sa mort

Photo d'archives de l'Opération Dynamo qui a fait près de 11 000 morts dans le dunkerquois. / © The History Press / mediadrumworld/MAXPPP
Photo d'archives de l'Opération Dynamo qui a fait près de 11 000 morts dans le dunkerquois. / © The History Press / mediadrumworld/MAXPPP

Les ossements d'un homme, retrouvés en juin 2018, vont être inhumés au cimetière de Zuydcoote le 2 juin. Il a été identifié comme étant un soldat de la Seconde guerre mondiale, mort en 1940 pendant l'Opération Dynamo, comme l'atteste une photo d'époque.

Par M.D.

Comme un symbole, près de 80 ans après l'Opération Dynamo. "Il va reposer avec ses frères d'armes, au cimetière de Zuydcoote", note Bruno Pruvost, passionné d'histoire militaire. Son identité restera un mystère, mais on en sait plus sur les ossements retrouvés dans la tourbe sur cette plage de le Côte d'Opale en juin 2018.

C'est une touriste belge qui, en se promenait sur le littoral de Zuydcoote, a remarqué un étrange amas sortant du sable. "La mer était montante et d’un coup, j’ai vu cette tourbe que je ne connaissais pas, se rappelle la touriste belge auprès du Phare DunkerquoisAu début, je pensais qu’un fusil était à proximité de ces matières organiques. Mais en me rapprochant, j’ai vu que c’était des os".
 

80ème anniversaire de l'Opération Dynamo

Les ossements du soldat retrouvés en juin dernier sur la plage de Zuydcoote sont considérés comme les restes d'un soldat français inconnu de mai-juin 1940. Il sera inhumé prochainement au cimetière...


Une procédure judiciaire est alors lancée : le parquet de Dunkerque se saisit de l'affaire et des expertises poussées sont menées sur ces ossements dont on ignorait encore l'origine. Et en octobre 2018, les résultats tombent. Il s'agit d'un homme dont la mort remonte à plusieurs dizaines d'années. "Il était âgé de 20 à 30 ans et mesurait environ 1,72m", poursuit Bruno Pruvost.

 

Une dépouille oubliée


En l'absence d'éléments suspects, l'affaire est classée sans suite et les ossements rendus à la commune. C'est là que les passionnés d'histoire entrent en jeu. Grâce à une photo d'époque, ils arrivent à déterminer la date approximative de la mort de cet homme.
 
Les ossements ont été retrouvés à l'endroit où se situaient ces tombes de soldats, enterrés en 1940. / © Laurent Decorte / DR
Les ossements ont été retrouvés à l'endroit où se situaient ces tombes de soldats, enterrés en 1940. / © Laurent Decorte / DR

"Sur la photo, on voit bien qu'il y a entre 11 et 13 tombes de soldats français, on les reconnaît au casque posé sur le piquet, explique-t-il. Les combattants avaient été enterrés provisoirement sur la plage en 1940 et la plupart des corps avaient été exhumés en 1941. Celui-là avait dû être oublié."
 

Mais pourquoi a-t-il fallu tant de temps pour le retrouver ? Il se trouve qu'avec la montée des eaux, la tourbe se dégage de plus en plus haut sur la plage, atteignant maintenant ces anciennes tombes. C'est donc une petite partie de l'histoire militaire qui a été mise au jour.

Les ossements du soldat ont déjà rejoint le cimetière militaire de Zuydcoote, où reposent plus de 2 600 militaires. Une cérémonie d'hommage aura lieu le 2 juin, 79 ans après l'Opération dynamo qui a coûté la vie à près de 11 000 personnes dans le dunkerquois.

 

Sur le même sujet

La carte postale de Mont-Saint-Eloi

Les + Lus