• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Zuydcoote : le mystère des treize chèvres retrouvées mortes en un an dans les dunes est résolu

Illustration. / © Flickr
Illustration. / © Flickr

Depuis 2016, des chèvres naines déambulent dans les dunes de Zuydcoote. Elles complètent ainsi le pâturage effectué par les chevaux. Mais depuis un an, treize d’entre elles ont été retrouvées mortes.

Par MV

On ne verra plus de chèvres sur les dunes de Zuydcoote. Depuis mars 2016, elles déambulaient pourtant tranquillement et broutaient les broussailles de la dune Marchand. Les gardes départementaux avaient passé des conventions avec quelques éleveurs du littoral pour faire de l’écopaturage. Ces "petites tondeuses écologiques", comme l’explique Aline Bué, responsable des gardes départementaux du littoral, étaient un moyen écologique d'entretenir les 20 hectares clôturés de la dune.

Mais depuis une année, treize chèvres ont été retrouvées mortes par les gardes du site. Un mystère qui semble trouver une explication aujourd’hui.
 

Chiens errants ?


Tou commence en mars 2018 : cinq chèvres ont été retrouvées mortes. L'information est directement transmise à l’ONCFS (Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage), qui analyse les blessures. Des traces de croc sont découvertes au niveau de leur nuque, le plan loup est alors déclenché. Entre temps, deux chiens sont repérés en divagation par les gardes : il s’agit de deux beaucerons, des chiens de berger.
 
Un des deux beaucerons aperçu dans la dune marchand, à Zuydcoote. / © Aline Bué
Un des deux beaucerons aperçu dans la dune marchand, à Zuydcoote. / © Aline Bué

Après cette première attaque, d’autres chèvres sont introduites sur le site. Mais en octobre 2018, cinq nouvelles bêtes sont retrouvées mortes, avec les mêmes traces de morsure au niveau du cou. L’ONCFS est catégorique, il s’agit d’une attaque de chien. "On fait alors le lien avec les deux beaucerons" explique Aline Bué. Un mois plus tard, lors d’une animation avec un public, les deux chiens sont de nouveau repérés par un garde. Une plainte est déposée auprès de l’ONCFS, et le propriétaire du chien est contacté. Il est alors catégorique : avec les nouvelles clôtures qu'il a installées, ses chiens ne pourront plus s’échapper.

 

Nouvelle attaque

En février 2019, un nouveau troupeau de chèvres prend possession de la dune. "J'ai appelé le propriétaire des deux chiens pour l'avertir, il m'a dit que je ne devais plus me faire de soucis" affirme Aline Bué. Début mars, elle reçoit pourtant un appel de la police municipale pour lui signaler la présence de deux chiens en divagation. Deux amendes de 135 euros sont alors adressées au propriétaire.
 
Deux des treize chèvres retrouvées mortes dans la dune Marchand, à Zuydcoote. / © Aline Bué
Deux des treize chèvres retrouvées mortes dans la dune Marchand, à Zuydcoote. / © Aline Bué

Le 18 mars, Aline Bué se rend dans la dune. Elle raconte : "je rentre dans la zone, c’est trop calme. Je m’avance alors vers une première mare, et j’y découvre une chèvre morte, flottant à la surface. Puis deux autres cadavres un peu plus loin."

C’est décidé, il n'y aura plus de chèvres dans la dune Marchand. "On ne peut plus continuer ainsi" déplore Aline Bué, "on n’est pas prêt à remettre des chèvres. Pour les bienfaits de la dune et les bienfaits écologiques, c’est un échec."

 

Risque pour l’Homme ?

Aline Bué imagine désormais le pire : "on ne sait jamais, le chien peut avoir un instinct de prédateur. Imaginez si l’instinct prend le dessus en voyant un gamin courir ? Si ça tombe demain, ça sera peut-être un enfant qui sera attaqué." Le risque est néanmoins faible.

Les chiens sont toujours présents à Zuydcoote. Et ces mésaventures n'ont pas seulement touché les treize chèvres tuées dans la dune. Un voisin aurait découvert en 2018 ses trois chèvres égorgées dans son jardin, non loin du lieu d’habitation du couple propriétaire des deux chiens.
 

Sur le même sujet

Interview : Structures, groupe de "rough wave" d'Amiens

Les + Lus

Les + Partagés