Hazebrouck : un appel à victimes lancé suite à un viol dans un salon de tatouage

Le commissariat d’Hazebrouck lance un appel à victimes, suite à un viol commis dans un salon de tatouage de la ville en août dernier. Les enquêteurs invitent les potentielles victimes à se faire connaître le plus rapidement possible. 
Derrière les volets baissés, le salon de tatouage Sève Noire, ouvert en 2017 à Hazebrouck. C'est là qu'aurait eu lieu au moins un viol.
Derrière les volets baissés, le salon de tatouage Sève Noire, ouvert en 2017 à Hazebrouck. C'est là qu'aurait eu lieu au moins un viol. © Capture d'écran Google Maps
Tout a débuté en août 2020, derrière les volets du salon de tatouage Sève Noire ouvert en 2017 rue Biébuyck à Hazebrouck. Une femme de 29 ans, venue se faire tatouer la colonne vertébrale, a été violée par le gérant du salon. 

Au lendemain des faits, elle a décidé de porter plainte. Le patron du salon de tatouage a alors été interpellé. Il a dans un premier temps nié le viol avant de reconnaitre les faits. Mis en examen, il a été placé en détention provisoire. 

Très rapidement après, une deuxième plainte pour attouchements sexuels a été déposée, relatant les mêmes faits que la première victime.

La police recherche d’autres victimes

L’affaire, médiatisée par la Voix du Nord, a permis de récolter un troisième témoignage similaire. Mais les enquêteurs sont persuadés que d’autres victimes n’ont pas encore parlé. Le commissariat d’Hazebrouck vient donc de lancer un appel à victimes ce mercredi sur les réseaux sociaux pour inviter "les autres victimes à se faire connaitre au plus vite." Pour ce faire, il suffit d’appeler la sûreté urbaine d’Hazebrouck au 03 28 50 15 15 ou de se rendre directement sur place.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers justice société police sécurité