"L’horreur absolue" : deux Français âgés d’une vingtaine d’années décèdent dans un accident de voiture en Belgique, percutés par un conducteur alcoolisé

Nées en 2000 et 2005, les deux victimes seraient originaires de Marchiennes (Nord), selon le bourgmestre de Tournai. Une enquête a été ouverte et un suspect a été interpellé. Il était alcoolisé et roulait à une "vitesse excessive" lorsqu'il a causé l'accident.

La carrosserie accidentée des deux voitures témoigne de la violence de la collision mortelle. Dans la nuit du mercredi 8 au jeudi 9 mai 2024, les services de secours de Wallonie picarde sont appelés vers 1h30 du matin pour intervenir aux abords du Zoo Club, une discothèque située à Tournai (Belgique), à une vingtaine de kilomètres de la frontière française.

Sur place, les pompiers prennent en charge sept personnes réparties dans deux véhicules. Deux personnes ont perdu la vie, trois autres seraient blessées.

Deux victimes originaires du Nord

"Une voiture Audi a percuté une Peugeot dans laquelle se trouvaient les deux victimes décédées, nées en 2000 et 2005. Toutes deux sont de nationalité française", a indiqué Vincent Macq, procureur du roi de l’arrondissement judiciaire de Tournai Mons. Les deux victimes décédées, un jeune homme et une jeune femme âgés d’une vingtaine d’années, habitaient la commune de Marchiennes dans le Valenciennois, selon le bourgmestre de Tournai, joint par téléphone.

Paul-Olivier Delannois a été appelé en pleine nuit et raconte "l’horreur absolue". Il décrit la scène. "Une voiture qui venait de Leuze-en-Hainaut et roulait en direction de Tournai circulait à une vitesse beaucoup trop importante, détaille le bourgmestre de Tournai. Le second véhicule, qui venait d’entrer sur le parking de la boîte de nuit, faisait une manœuvre pour repartir car il n’y avait pas de place. C’est à ce moment-là que le choc a eu lieu".

Le suspect était alcoolisé

Les premiers éléments de l’enquête confirment que le conducteur de l’Audi – un homme né en 1993 et domicilié à Tournai - "semblait rouler à une très haute vitesse", selon le magistrat. Il était par ailleurs "sous l’influence de la boisson". Le suspect a été mis à disposition d’un juge d’instruction.

Sur les réseaux sociaux, le bourgmestre de Tournai a tenu à présenter ses condoléances aux familles des deux victimes françaises. "Je pense particulièrement aux familles endeuillées pour qui demain ne sera plus comme avant", a écrit Paul-Olivier Delannois, très touché par le drame.