Alerte à la pollution maritime sur les plages du Dunkerquois, l'accès est de nouveau ouvert

Ces derniers jours des boulettes de graisse minérale de bateau sont découvertes sur les plages des environs de Dunkerque. Le préfet du Nord appelle à la vigilance et un nettoyage a été effectué permettant la réouverture des sites.

Les plages de Dunkerque, Leffrinckoucke et Zuydcoote sont désormais rouvertes, en cette fin d'après-midi de vendredi. L'accès avait été momentanément fermé pour permettre aux agents des services de l'Etat de contrôler et nettoyer les sites, après la découverte de traces de pollution. 

Les habitués des plages du Nord sont aussi de fins observateurs. Mercredi matin, comme tous les jours, quelques grappes de promeneurs profitent du retour du beau temps et de la marée basse à Zuydcoote. Rien d’inhabituel. A ceci près que les plus attentifs remarquent alors d’étranges boulettes sombres dans la laisse de mer, échouées tout au long de la plage. Des petits paquets visqueux et noirs… inquiétants.

Certains les ramassent. Et rapidement, ces déchets sont analysés. Il s’agit en réalité de boulettes de graisse minérale provenant des bateaux. De la pollution. D’autres boulettes semblables sont observées ces dernières heures du côté des plages de Dunkerque et Leffrinckoucke. Si bien que la préfecture du Nord alerte les promeneurs. Ce vendredi, la baignade 

Ces matières peuvent provoquer des irritations cutanées et des maux de tête dûs aux vapeurs qui s’en dégagent. Les autorités conseillent de ne pas les manipuler. Pour les curieux de la première heure, ceux qui ont ramassé les boulettes, sont invités à contacter le SAMU ou le centre antipoison, par précaution. 

L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité