Le bébé girafe, né le premier avril, vient d'être baptisé par les abonnés de Bellewaerde. Il s'appelle Mosi

Elle est la dernière née des girafes de Rothschild en Belgique. Son nom a été choisi par les abonnés du parc d'attraction Bellewaerde où elle a pointé le bout du nez, le premier jour du mois d'avril.

Plus d’un millier de personnes a participé au choix de son nom. Comme cela se fait souvent désormais, la direction du parc Bellewaerde en Belgique a demandé à ses abonnés de proposer des patronymes.

« Nous sommes enchantés de voir autant d’engagement de la part de nos abonnés dans ce choix de nomination », a déclaré Pieter Vercruysse responsable animalier à Bellewaerde. « Chaque soigneur animalier a pu choisir son nom préféré dans la liste. Lorsque nous avons rassemblé les noms choisis, le nom Mosi est revenu 4 fois. Le choix du nom Mosi était donc parfait pour notre petite girafe. »

 Mosi, signifie « premier-né »

Un beau bébé girafon de 58.3 kilos, mesurant 1,75 mètre. Mosi est né le 1er avril. La maman de ce grand garçon n’est autre que Safiya, une girafe de Rothschild de 6 ans.

Mosi, qui signifie « premier-né » en afrikaans, une langue germanique issue du néerlandais, parlée en Afrique du Sud. Ce prénom est souvent donné lorsque le premier-né est un garçon. Il fallait que ce soit un prénom africain puisque le parc donne toujours un nom de la région d'origine de l'espèce.

Ses soigneurs le décrivent comme attentionné, créatif et prévenant.

durée de la vidéo : 00h00mn44s
Mosi, la girafe née le 1er avril à Bellewarde Park en Belgique ©Bellewarde Park

Tout au long de la gestation, qui a duré 15 mois, le parc a communiqué sur l’état de santé de la maman. Ainsi, en mars, on apprenait que Safiya prenait un kilo par jour et que les soigneurs pouvaient apercevoir les coups de sabots.

 Une espèce en danger

Bellewaerde accueille des girafes de Rothschild depuis le début des années 80.  Elles sont identifiables grâce à leur pelage qui mélange des taches brun orangé sur un fond crème. Elles sont aussi plus grandes que les autres espèces de girafes.

Seules 1400 girafes de Rothschild vivent à l'état sauvage et 429 dans les zoos (membres de l'Association européenne des zoos et aquariums - EAZA). Le parc participe au programme d’élevage européen dont l'objectif est de préserver les espèces animales. L'Union internationale pour la conservation de la nature classe cette espèce sur la liste rouge des espèces menacées. Elles doivent leur nom à Lord Walter Rothschild, un zoologie britannique, qui découvrit l'espèce lors d'une expédition en Afrique de l'Est, au début du XXe siècle.

Elles sont désormais 4 au parc Bellewaerde : Sakya, Mosi, Kamala (3 ans) et Zuri (3 ans).