Lille : après la destruction des livres de François Hollande à l'université, la librairie Meura ferme temporairement

La librairie Meura, rue de Valmy, ferme ses portes temporairement.
La librairie Meura, rue de Valmy, ferme ses portes temporairement.

Le 12 novembre, des étudiants ont empêché la tenue d'une conférence de François Hollande à l'université de Lille. Les 400 exemplaires du livre de l'ancien président ont été détruits. La librairie Meura qui proposait les livres à la vente a décidé de fermer temporairement.

Par Clara De Beaujon

Sur le compte Facebook de la libraire, un long message est posté mercredi midi : "Aujourd'hui, en fait, votre libraire a surestimé sa capacité à passer outre le ènième événement compliqué de ces deux dernières années et a sous-estimé l'impression produite sur elle par ce qui s'est passé. [...] La libraire est surmenée et épuisée et donc un peu sensible. Alors, elle va fermer la librairie aujourd'hui, se reposer et va vous demander de l'excuser pour le désagrément ainsi causé."
 

La veille, la librairie Meura et L'Affranchie étaient à l'université de Lille pour vendre le livre de François Hollande, Répondre à la crise démocratique. L'ancien président venait donner une conférence dans l'établissement. 

Sauf que l'événement a dégénéré. Le cortège qui manifestait contre la précarité étudiante suite à l'immolation par le feu d'un étudiant lyonnais vendredi 8 novembre a pénétré dans la salle et saccagé le stock de livres. 
 


La goutte d'eau qui fait déborder le vase


Pour Soazic Courbet, la gérante de L'Affranchie, l'autre librairie touchée, s'en est trop. "Nous n’avons qu’un survivant. Un seul. Et il est invendable en l’état", explique-t-elle à nos confrères de La Voix du Nord.
Après la destruction des ouvrages de la librairie, les professionnels sont en colère

6 300 euros de marchandises ont été détruits en quelques minutes. Le collectif des libraires indépendants du Nord dénonce "un acte très violent pour elle [la libraire, ndlr]". Une somme que les assurances ne prennent pas en charge. 

Si ce n'est pas le premier coup dur pour les librairies indépendantes lilloises, la librairie Meura est particulièrement malchanceuse. En septembre 2018, le commerce avait été vandalisé deux fois à quelques jours d'intervalle. En juillet dernier, il avait à nouveau été pris pour cible et sa vitrine avait été détruite. 
 
Alors mercredi 13 novembre, le lendemain des incidents à l'université de Lille, la libraire a fermé son commerce dans la journée. "Je ne pensais pas vivre en France en 2019 la destruction de livres", écrit-elle, évoquant la violence symbolique du geste. 

Cette fermeture devrait être temporaire mais aucune date de réouverture n'est annoncée pour le moment. Mardi, la libraire indiquait qu'elle allait déposer plainte. 
 

Une cagnotte a été lancée pour soutenir la librairie Meura et L'Affranchie

Elle a été mise en place par les étudiants de l'université de droit de Lille

Sur le même sujet

Les + Lus