Cet article date de plus de 4 ans

Lille : Martine Aubry lance le mouvement "Dès Demain" avec Anne Hidalgo et Christiane Taubira

Les maires socialistes de Paris et de Lille, Anne Hidalgo et Martine Aubry, l'ex-Garde des Sceaux Christiane Taubira, des intellectuels et artistes, ont lancé mercredi "Dès demain", un "mouvement d'innovation" ouvert à "tous les humanistes qui croient encore en l'action".
Anne Hidalgo, Christiane Taubira et Martine Aubry au "Carrefour des Gauches" à Bondy en novembre 2016
Anne Hidalgo, Christiane Taubira et Martine Aubry au "Carrefour des Gauches" à Bondy en novembre 2016 © MaxPPP
Dans une tribune publiée dans le Monde, quelque 160 signataires appellent leurs concitoyens à un "sursaut", en annonçant le lancement de ce "grand mouvement d'innovation pour une démocratie européenne, écologique et sociale, intitulé "Dès demain"". Outre Martine Aubry, Anne Hidalgo et Chistiane Taubira, on trouve parmi les signataires de la tribune des personnalités politiques comme Guillaume Balas et Mathieu Hanotin, proches de Benoît Hamon, Marylise Lebranchu ou André Laignel, le photographe et militant écologiste Yann Arthus-Bertrand, la philosophe Dominique Méda, le chanteur Jacques Higelin ou  l'humoriste Christophe Alévêque.

"Ce n'est pas la création d'un courant, d'un parti. Il s'agit de fédérer autour de valeurs communes, de travailler sur le temps long, de se fonder sur la société civile,", a indiqué l'entourage d'Anne Hidalgo, une initiative sans rapport avec celle annoncée le même jour par l'ancien candidat socialiste Benoît Hamon. L'Europe et la France sont "menacées par le face-à-face entre ceux qui prônent la dérégulation et ceux qui misent sur la démagogie pour renverser la table", écrivent-ils. "Ce sont les citoyens engagés qui relèveront à la fois localement et globalement les grands défis auxquels est confrontée l'humanité", ajoutent les signataires en parlant de "libérer notre avenir français et européen de la catastrophe environnementale, de la casse sociale, de la faillite démocratique, de l'abandon des valeurs républicaines".

"Aujourd'hui, plus que jamais, le moment est venu de nous émanciper des vieux carcans d'hier et des débats strictement internes aux appareils politiques pour créer un mouvement, dont le rôle sera d'identifier les solutions et les réussites locales, et de travailler à leur mise en oeuvre à toutes les échelles de territoires : locale, nationale et européenne", poursuit le texte. Ce mouvement est "ouvert à tous les humanistes qui croient encore en l'action, à tous les démocrates prêts à s'engager pour la justice sociale, à tous les républicains qui aiment et revendiquent leur devise. Il s'adresse à tous ceux qui osent croire et dire qu'un autre avenir est possible", conclut-il.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
martine aubry politique