Lille : cinq hommes mis en examen après plusieurs fusillades de 2017

Cinq hommes ont été mis en examen jeudi dans le cadre d'enquêtes portant sur des fusillades qui avaient fait plusieurs blessés en mars et en octobre 2017 à Lille sur fond de trafic de drogue, a-t-on appris vendredi de source policière.

(Illustration)
(Illustration) © MAXPPP
Le 24 mars 2017, trois personnes avaient été blessées par balles, dont deux sérieusement, dans le quartier populaire de Lille-Moulins. Le 6 octobre, dans le même quartier, c'était un homme de 21 ans qui avait été victime de tirs par arme à feu par quatre individus à bord d'une voiture.

Depuis lundi, la police judiciaire (PJ) de Lille, qui avait été saisie, a procédé à plusieurs interpellations conduisant au placement de sept personnes en garde à vue. "Les minutieuses investigations accomplies ont permis de confondre un des interpellés sur les faits du 24 mars tandis que quatre autres ont pu être impliqués sur les faits du 6 octobre", a indiqué la PJ de Lille dans un communiqué transmis à l'AFP.
Réactions à Lille-Moulins après les interpellations qui font suite aux fusillades de 2017


Quatre individus en prison

Après quatre jours de garde à vue, cinq personnes ont été mises en examen et quatre ont été écrouées, d'après la même source. "Les investigations ont permis de montrer que deux clans antagonistes s'y sont affrontés à plusieurs semaines d'intervalle", a précisé la police, soulignant que le trafic de drogue apparaissait "en toile de fond de cette guerre de territoires".

Lille est considérée par les services de police comme une plaque tournante du trafic de drogue en France, en particulier d'héroïne, du fait notamment de sa proximité avec la Belgique et les Pays-Bas.

Lille-Moulins fait partie des quartiers choisis par le ministère de l'Intérieur pour expérimenter la police de sécurité du quotidien (PSQ) à partir de septembre.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers drogue
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter