• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Le LOSC et Osimhen démarrent la saison du bon pied contre Nantes

Victor Osimhen, nouvelle recrue du LOSC, a brillé sur le terrain. / © PHILIPPE HUGUEN / AFP
Victor Osimhen, nouvelle recrue du LOSC, a brillé sur le terrain. / © PHILIPPE HUGUEN / AFP

Ligue 1: Lille et Osimhen arrachent la victoire face à Nantes

Par Q.V avec AFP

Le LOSC, dauphin du Paris SG en mai dernier, a repris ses bonnes habitudes en débutant la nouvelle saison par un succès contre Nantes (2-1), obtenu à l'arraché dimanche au Stade Pierre-Mauroy grâce à sa recrue Victor Osimhen.

Orphelins de Nicolas Pépé, auteur de 22 buts et 11 passes décisives lors du dernier exercice et parti à Arsenal, les Dogues ont validé au moins pour cette semaine leur mercato estival, car c'est l'attaquant nigérian de 20 ans Osimhen, arrivé dix jours avant la reprise, qui a offert la victoire aux Nordistes (19e, 80e).
 

Largement dominateur en première période, le LOSC, qui a manqué de réalisme, a baissé le pied après la pause et a concédé l'égalisation sur but contre son camp de Zeki Celik (51e). Mais les joueurs de Christophe Galtier ont finalement réussi à arracher les trois points.

"C'est une victoire logique par rapport aux périodes où on a été bien, mais Nantes nous a posé de gros problèmes, a reconnu le technicien lillois. Ce qui nous a manqué c'est de la constance, de la rigueur et de la détermination."

Le début de match est équilibré entre des Lillois entreprenants et des Nantais bien en place. La malchance frappe rapidement les Canaris, qui perdent l'attaquant Marcus Coco, touché au genou gauche et remplacé par Samuel Moutoussamy (14e).

Comme la saison dernière, le LOSC assomme son adversaire en contre sur sa première occasion : devant sa surface, José Fonte dégage fort dans l'axe pour Osimhen, qui réalise un superbe contrôle de la poitrine en pleine course, avant d'aller battre Alban Lafont (1-0, 19e).
 

Lille prend alors clairement l'ascendant sur Nantes et multiplie les occasions par Jonathan Bamba, qui est contré (22e), Zeki Celik (33e) et Domagoj Bradaric (36e), qui ne trouvent pas le cadre.

En face, les Canaris peinent à se montrer dangereux et inquiètent les Dogues seulement par Girotto, dont la frappe est bloquée par Maignan (31e).

 

Osimhen décisif


Au retour des vestiaires, les joueurs de Christian Gourcuff affichent plus de mordant et sont rapidement récompensés: après un joli raid, Kalifa Coulibaly sert en retrait Abdoulaye Touré, qui prolonge pour Girotto, dont la frappe est déviée par Celik et prend le portier nordiste à contre-pied (1-1, 50e).
 

Les joueurs du FCN poursuivent sur leur lancée et se montrent dangereux par Touré (53e), Charles Traoré (54e) et surtout Moutoussamy, qui bute sur Maignan dans une position idéale (71e).

Les Nordistes finissent par se réveiller et reprennent leur domination. Après un coup franc juste au-dessus de Yusuf Yazici (78e), Osimhen se montre encore décisif en offrant la victoire aux Dogues d'une magnifique frappe sous la barre dans un angle très fermé (2-1, 81e).

Même s'il a perdu des joueurs majeurs cet été, le LOSC a montré que son recrutement semblait prometteur. Il faudra désormais confirmer ces bonnes sensations dans les semaines à venir, avant le très attendu retour en Ligue des champions en septembre.
 

Les réactions

Christophe Galtier : "C'est une victoire logique par rapport aux périodes où on a été bien, mais Nantes nous a posé de gros problèmes. Ce qui nous a manqué c'est de la constance, de la rigueur et de la détermination. C'est sûrement lié à l'état de forme physique des uns et des autres. La première demi-heure était très intéressante mais le dernier quart d'heure de la première période ne m'a pas du tout plu sur l'aspect mental, on n'a pas tué le match et on a joué pour jouer plutôt que pour gagner. Le premier quart d'heure de la seconde m'a aussi beaucoup déplu, on a ronronné et donné espoir à Nantes qui mériterait d'égaliser. Mais j'ai aimé la réaction de mes joueurs sur les vingt dernières minutes, on s'est lâché et on a joué pour gagner, avec beaucoup plus de détermination. On a le bonheur de l'emporter, tant mieux

Victor Osimhen : "Je me sens très bien, j'ai longtemps attendu ce moment depuis que je suis arrivé ici. C'était important de réussir mes débuts. La Ligue 1 est très relevée, je pense que c'est l'un des meilleurs championnats du monde. (Sur son premier but) Je savais, après m'être entraîné avec José (Fonte), qu'il jouerait long donc il fallait que j'anticipe et, quand j'ai vu le défenseur rater son intervention, je savais qu'il fallait y aller. Et quand j'ai des opportunités dans la surface, je ne veux pas les rater. Je ne suis pas encore à 100% mais je m'entraîne dur et je sais qu'avec le temps je vais être au top physiquement."

Benjamin André : "On a fait une très bonne première période en étant sérieux tactiquement et dans l'agressivité. On leur a très peu laissé d'espaces et ils n'ont pas eu d'occasion. En seconde période, je pense que c'est nous qui les relançons en perdant des ballons un peu bêtes, notamment sur le but. On les a remis dans le match, mais on a su marquer ce deuxième but et fermer la boutique. C'est jamais facile de gagner ce premier match et c'était important pour la confiance."

Sur le même sujet

Périnne Diot, interprète Français - langue des signes française

Les + Lus