Métropole de Lille : l'eau du robinet restreinte à la consommation pour les bébés de moins de 6 mois

© FREDERIK GILTAY / FRANCE 3 NORD PAS-DE-CALAIS
© FREDERIK GILTAY / FRANCE 3 NORD PAS-DE-CALAIS

La restriction prend effet à partir de mardi.

Par Q.V

Attention, si vous avez un nourrisson de moins de six mois ! La Métropole européenne de Lille (MEL) a annoncé, ce vendredi 13 septembre, une restriction de la consommation d'eau du robinet à compter du mardi 17 septembre prochain.

Cette restriction s'explique par une teneur en perchlorate supérieur à 4 microgrammes par litre, conséquence directe des trois dernières années de sécheresse dans le Nord et à l'abaissement du niveau des nappes phréatiques. 
 

"Le territoire métropolitain ayant de nouveau connu un été sec et chaud avec des consommations d’eau élevées, la MEL a décidé de mobiliser des forages situés au sud de la métropole pour lesquels la présence de traces de perchlorates est identifiée" est-il indiqué dans un communiqué.

"Pour garantir la santé et la sécurité des métropolitains, la MEL applique le principe de précaution" tempère le vice-président en charge de l'eau  à la MEL, pour qui "il n’y a pas lieu de s’inquiéter plus que de mesure mais il est nécessaire de protéger les nourrissons dans cette période particulière"

 

Quelles communes ne sont pas concernées ?


Cette recommandations porte sur 74 des 90 communes de la MEL. Les seules communes à ne pas être concernées sont :
  • Aubers
  • Bois-Grenier
  • Erquinghem-Lys
  • Escobecques
  • Fromelles
  • Hantay
  • Herlies
  • Illies
  • La Bassée
  • Le Maisnil
  • Marquillies
  • Radinghem-en-Weppes
  • Sanghin-en-Weppes
  • Salomé
  • Wicres
  • Bouvines

 

Les perchlorates, c'est quoi ?

Identifiés dès 2011 dans l'eau du robinet de plusieurs régions, les perchlorates sont des substances utilisées dans de nombreuses applications industrielles, notamment dans le domaine militaire. Ils peuvent notamment se retrouver dans l'environnement dans des zones ayant fait l'objet de combats pendant la Première guerre mondiale, les substances issues d'anciennes munitions s'infiltrant dans les nappes phréatiques.

Un arrêté préfectoral de 2012 "recommande, pour les nourrissons de moins de 6 mois, une restriction de l'utilisation d'eau potable à des fins alimentaires, dès
qu'elle présente une teneur en perchlorates supérieure à 4 microgrammes par litre
", rappelle la Métropole européenne de Lille (MEL) 
 

Sur le même sujet

Grève au CHU d'Amiens : extrait du JT du 11/10/2019

Les + Lus