Polémique autour des frais de Damien Castelain (MEL) : Médiacités publie un rapport accablant de l'agence anticorruption

Publié le Mis à jour le
Écrit par EM
Damien Castelain, président de la MEL (décembre 2018)
Damien Castelain, président de la MEL (décembre 2018) © MAXPPP

Le site d'investigation locale Médiacités publie ce vendredi un rapport accablant de l'agence anticorruption notamment sur les frais de représentation du président de la MEL Damien Castelain.

Le rapport est pour l'instant confidentiel et pourra faire l'objet de réponses de la part de la MEL. Mais les extraits, publiés par Médiacités ce vendredi, fragilisent un peu plus la défense du président de la Métropole Européenne de Lille, Damien Castelain.

Il émane de l'Agence française anticorruption qui s'était saisi de l'affaire dite des frais de Damien Castelain, révélée au printemps 2018 par le site d'investigation locale : "Parfums, cartes cadeaux, soins hammam, cravates ou hôtels de luxe : le président de la Métropole de Lille utilise l’argent de la collectivité pour des dépenses personnelles. Révélations sur une sidérante confusion des genres", avait-il écrit. 
 
Le rapport écrit par une inspectrice de l'Agence française anticorruption (qui dépend des ministères de la Justice et de l'Économie) va globalement dans le même sens : « Cadeaux de naissance, jouets, parfumerie, soins en spa, nuitées dans un hôtel parisien, livres, etc.» « L’analyse des factures (…) n’a pas permis à l’équipe de contrôle de s’assurer que certaines dépenses aient été engagées dans l’intérêt de la collectivité », peut-on lire page 46. 

Un peu plus loin, le rapport note que les notes de restaurant (parfois le week-end) « ne comportent pas d’indication quant à l’identité des convives ou à l’objet du repas permettant de caractériser un repas d’affaires ». 

 


Restos, LOSC...


Médiacités indique que le rapport pointe également des dépenses de restaurant injustifiées du directeur de cabinet de Damien Castelain ou des achats massifs de places du LOSC distribués en interne (élus, personnel...). "Pourquoi les élus ne paient-ils pas leurs places quand ils veulent applaudir l’équipe lilloise ? Comment justifier cette large distribution de cadeaux ?", demande Médiacités dans son article.

La MEL affirme que le "rapport de l’AFA qui comporte de nombreuses erreurs et inexactitudes" et va y répondre par courrier dans les prochaines semaines. Damien Castelain s'est toujours défendu de toute infraction dans cette affaire : "Il ne faut jamais mélanger ce qui est légal et moral", avait-il indiqué en juin 2018.



 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.