• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Le SAMU du Nord innove pour améliorer les chances de survie après un arrêt cardiaque

L'opération d'assistance circulatoire par le SAMU du Nord, pour sauver un patient en arrêt cardiaque. / © CHU Lille-SAMU du Nord
L'opération d'assistance circulatoire par le SAMU du Nord, pour sauver un patient en arrêt cardiaque. / © CHU Lille-SAMU du Nord

En mai, le SAMU du Nord a réussi à sauver un homme de 43 ans victime d'un arrêt cardiaque, en utilisant une technique, qui permet de se substituer au coeur le temps du transport à l'hôpital.

Par Hélène Tonneillier

Chaque année, dans le Nord 1700 personnes sont victimes d'un arrêt cardiaque, 800 dans la métropole lilloise. Parmi elles, seulement 5% s'en sortent sans séquelles. L'objectif du SAMU du Nord est donc d'améliorer ces statistiques.

Initiée à Paris, la technique de l'assistance circulatoire, est pour l'heure, utilisée dans seulement 3 hôpitaux dans le monde. Elle consiste à "remplacer momentanément le coeur arrêté par une machine reliée au patient, directement sur les lieux de l'intervention, avant même le transport à l'hôpital". Concrètement, "cette pompe extérieure assure la circulation et l’oxygénation du sang, et vient véritablement remplacer le cœur durant le transport," explique le CHU de Lille dans un communiqué. Pour réaliser l'opération, "une équipe spécialisée d’assistance circulatoire est envoyée sur les lieux de l’intervention en plus de l’équipe de secours".


Utilisée pour la première fois dans le Nord en mai dernier, la technique a permis de sauver la vie à un patient de 43 ans. Grâce à cette circulation extra-corporelle et à la ventilation assistée, il a pu être transféré à l'Institut "Coeur-Poumon" du CHU de Lille. Actuellement, il se porte bien.

 

Sur le même sujet

Enquêtes de région : “Notre cher patrimoine”

Les + Lus