Lille : la modulation dynamique de la vitesse étendue sur l'A25 (et bientôt sur l'A22 et l'A1)

Les panneaux lumineux de régulation de la vitesse sur l'A25 / © DIR NORD
Les panneaux lumineux de régulation de la vitesse sur l'A25 / © DIR NORD

La vitesse autorisée sur l'A25 est modulée depuis 2016. Fort du succès de la mesure, une extension a été mise en place pour aller jusqu'à Lille. Et bientôt, d'autres autoroutes seront concernées. 

Par Quentin Vasseur

4 kilomètres de plus. Sur l'A25, la régulation de la vitesse dans le sens Dunkerque-Lille est désormais étendue jusqu'au périphérique de Lille, plus précisément l’entrée de Lille (sortie n°5 - port fluvial). Une prolongation d'un dispositif (auparavant, cela s'arrêtait à Englos) qui a démontré, depuis 2016, ses effets positifs selon la DIR Nord (Direction Interrégionale des Routes). Elle ferait notamment gagner 6 minutes de temps de trajet en moyenne. 

"Il aurait été dommage de ne pas aller jusqu'au bout du raisonnement, explique à France Bleu Nord Xavier Delebarre, le directeur de la DIR Nord. Les gains sur la première section étaient très encourageants."

Au total, désormais, 28 km sont régulés. 3 nouveaux portiques qui affichent la vitesse à respecter ont été installés aux abords de Lille. On peut donc théoriquement être amené à rouler à 70 km/h entre Bailleul et Lille. L'objectif, avec l'extension, est aussi "d'apaiser progressivement progressivement le flux de circulation à l’approche de la zone du port fluvial de Lille où débute la limitation permanente à 70km/h." 
 
© DIR Nord
© DIR Nord
 

Qu'est-ce que la modulation dynamique ?


C'est un moyen de tenter de fluidifier le trafic, réduirer les bouchons dans des zones à très forte circulation. Grâce à des panneaux lumineux qui sont égérés automatiquement 7j/7 et 24h/24, la vitesse autorisée est affichée en permanence. Elle baisse par paliers de 20 km/h jusqu’à un minimum de 70 km/h en fonction du trafic ou en cas d’incident ou de travaux pour ralentir et sécuriser les flux en amont.

Dès que le trafic redevient fluide, la vitesse autorisée est automatiquement augmentée.


Bientôt étendue à d'autres autoroutes ?


La DIR affiche 3 objectifs avec cette régulation :
  • stabiliser l’écoulement des véhicules
  • éviter les à-coups et les temps de redémarrage, ainsi que les éventuels incidents qu’ils génèrent
  • maximiser le débit sur l’axe.
Sur ces 3 points, le bilan est tellement positif, selon la DIR, que le dispositif va être étendu à d'autres autoroutes. L'A22 d'ici la fin de l'année 2020 et l'A1 et 2021.

Sur l'A22, ce sera entre la Belgique et la Rocade Nord Ouest. Sur l'A1: sens Paris-Lille, de Dourges à Ronchin et sens Lille-Paris, de Ronchin à Seclin. Sur l'A1, un gestion dynamique des accès sera également mise en place (avec des feux sur les bretelles).
 

Sur le même sujet

Les + Lus