Boutique éphémère Shein : l'enseigne se défend contre le vent de contestation soulevé à Lille

Du 20 au 24 octobre 2023, Shein, une enseigne chinoise, investit la Grand Place de Lille dans une boutique éphémère. Majdouline Sbaï, sociologue de l'environnement, interroge sur l'économie, durable ou non, que la société veut promouvoir. Contacté, Shein répond.

Connaissez-vous Shein ? Plateforme chinoise de commerce en ligne, avec site internet et application, Shein se propose de faire l'événement à Lille, Grand' Place du 20 au 24 octobre 2023 avec l'ouverture d'une boutique éphémère. Ses articles : des vêtements peu chers, des accessoires de mode affichés en rabais, attirent de nombreux clients. Des vêtements et objets seront vendus dans la boutique éphémère, mais l'ouverture de cette boutique éphémère relève davantage d'une publicité pour promouvoir la plateforme chinoise. 

Pour Majdouline Sbaï, sociologue de l'environnement, auteure de "Toujours moins cher mais à quel prix" et de "Une mode éthique est-elle possible ?" estime que l'ouverture d'une boutique éphémère Shein dans le centre-ville de Lille est une "provocation" et s'en explique.

Des entreprises comme Shein sont les artisans d'un modèle économique exploitant les hommes et les écosystèmes, tout en mettant en danger notre santé et celles des travailleurs, par le manque de garantie sur la toxicité des vêtements et accessoires.

Majdouline Sbaï, dans un post LinkedIn

Présidente de la coopérative d'entreprises Fashion Green Hub de Roubaix où plusieurs entreprises conçoivent et fabriquent des textiles, elle explique dans son message sa démarche qui souhaite informer les consommateurs et faire "déployer des réglementations plus restrictives". Comprendre : pour une démarche écologique, avec des règles sociales et environnementales qui soient les mêmes pour tous.

"Des entreprises comme Shein sont les artisans d'un modèle économique exploitant les hommes et les écosystèmes, tout en mettant en danger notre santé et celles des travailleurs, par le manque de garantie sur la toxicité des vêtements et accessoires. Ils proposent une mode jetable, rendue attractive par des petits prix mais également par un marketing offensif. C'est une concurrence déloyale", note-t-elle.

La présidente du Fashion Green Hub ne se dit pas indignée, ni révoltée, mais interroge : quel engagement dans la neutralité carbone de ce type d'entreprise ? Quelles garanties sur les droits sociaux ? Est-ce que cela respecte la réglementation française ? Comme c'est très peu cher, il y a forcément quelqu'un qui paie, mais qui ? L'environnement, les travailleurs ? 

Un appel à se rassembler près de la boutique éphémère, vendredi 20 octobre à 10h00, a été lancé sur les réseaux sociaux.

Nous ne produisons que ce qui est demandé sur le marché [...] Nos fournisseurs sont tenus de se conformer aux contrôles et aux normes que nous avons mis en place, y compris les listes et les normes de contrôle des produits chimiques.

service communication de Shein

De son côté, le service communication de Shein explique que son enseigne, dont les manufactures sont situées au Brésil, en Chine et en Turquie, "est en mesure de réduire les déchets de production à la source" car "nous ne produisons que ce qui est demandé sur le marché". Cela signifie que "nous n’achetons pas trop de matières premières et que tout gaspillage de production est limité aux produits réellement demandés". 

Par ailleurs, "nos fournisseurs sont tenus de se conformer aux contrôles et aux normes que nous avons mis en place, y compris les listes et les normes de contrôle des produits chimiques alignées sur REACH en Europe." 

Au cours de l'année écoulée, "nous avons effectué plus de 300 000 tests de sécurité chimique avec des agences. Dès que nous avons connaissance d'une réclamation contre nos produits, nous retirons immédiatement le(s) produit(s) de notre site par mesure de prudence pendant que nous menons nos enquêtes."

Si une non-conformité est constatée, "nous n'hésiterons pas à prendre les mesures de suivi appropriées auprès du fournisseur dudit produit". Shein dit enfin s'engager "à toujours fournir aux consommateurs des produits sûrs et fiables".

Quant à la ville de Lille, Arnaud Deslandes adjoint au commerce, a déploré "l’ouverture de ce magasin éphémère qui contrevient à tout ce que nous défendons en matière de commerce qu’on veut écologiquement responsable et socialement juste" sur X. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité