Contrôles routiers : la vigilance contre les stupéfiants et l'alcool au volant se renforce dans le Nord

Entre le samedi 29 et le dimanche 30 juillet 2023, une vaste opération de contrôles routiers aura lieu pour prévenir la prise de stupéfiant et vérifier le taux d'alcoolémie au volant, notamment en raison du départ de nouveaux vacanciers ce week-end.

Porte des Postes, 16 heures. Une douzaine de policiers, gilet jaune sur le dos et casque de moto vissé sur le crâne, interpellent les automobilistes de l'emblématique rond-point lillois, le plus fréquenté de la métropole, qui voit défiler des milliers d'usagers chaque jour. Ce samedi 29 juillet 2023, les forces de l'ordre profitent d'un week-end de chassé-croisé des vacanciers pour réaliser une vaste opération de contrôles routiers, qui devrait avoir lieu dans tout le département du Nord.

Les policiers réaliseront des tests d'alcoolémie et des dépistages de stupéfiants, à des heures et sur des zones variables pour renforcer la sécurité sur les routes au milieu de l'été, et ne pas habituer les automobilistes à des interventions programmées à l'avance.

44 décès sur les routes du Nord en 6 mois

"On retrouve de plus en plus d'usage de stupéfiant chez les automobilistes, souvent pris au dépourvu, car ils ne se rendent pas compte que ces substances restent dans le sang plus longtemps, contrairement à l'alcool dont l'effet est immédiat", explique Fabrice Compiègne, commandant de police DDSP 59.

Même si les chiffres sur l'accidentalité routière tendent à baisser par rapport à 2022, la prise de stupéfiants et d'alcool, notamment chez les jeunes et nouveaux conducteurs, reste une source d'inquiétude pour les autorités. Le gouvernement et la préfecture du Nord ont renforcé les contrôles et appellent à une vigilance extrême des vacanciers sur les routes cet été. Notamment suite à l'accident survenu ce vendredi dans les Yvelines entre un bus et un conducteur alcoolisé qui roulait à contresens, ayant causé la mort de deux personnes.

Sur les six premiers mois de l'année, 44 personnes sont mortes sur les routes du Nord. Dans un tiers des cas le facteur alcool apparaît comme cause du décès.