EXCLU MUSIQUE. Le duo lillois Ravage Club accouche d'un bébé rock punk poétique

durée de la vidéo : 00h20mn29s
Exclusivité : le live enregistré dans les studios de France 3, dans lequel vous pouvez retrouver la réadaptation du titre Cherry Bomb ( la cinquière interprétation) et découvrir en avant-première un titre exclusif qui n'est pas dans leur EP : Ca m'électrise - le troisième titre). ©FTV

Déjà une dizaine d'années que Vinz et Acidula Crèvecoeur, les deux membres du groupe Ravage Club écrivent et composent en duo. Leur premier mini-album rock à tendance punk, "C'est l'Enfer", est sur toutes les plates-formes depuis le 2 décembre 2022 et bouscule les codes.

Acidula Crèvecoeur et Vincent Lion, tous deux originaires de Boulogne-sur-Mer, se connaissent depuis une bonne quinzaine d'années et travaillent en duo depuis environ dix ans, mais il aura fallu une période de confinement pour qu'ils prennent vraiment, enfin, le temps d'accorder leurs violons.

Acidula, la littéraire, pose ses mots en français. Elle aime la poésie, la langue de Prévert, de Boris Vian et a beaucoup écouté Bashung. Vincent, dit Vinz, compose avec fougue sur des fondements rock à l'anglaise, mais frisant largement un style punk très corrosif. Ses références ? Les Libertines, Les Clash ou Nirvana.

La fusion opère véritablement. "En vers et contre tous", nous glissera à l'oreille l'équipe de communication qui entoure le duo. Ces deux-là s'entendent donc parfaitement pour nous dire leur envie de vivre, furieusement, en toute liberté et sans carcans, comme le prouve leur premier EP, C'est l'Enfer, disponible à l'écoute depuis le 2 décembre 2022. 

Un duo inspirant

Après un Rock en Seine endiablé sur la scène découverte cet été 2022, auditionné par Les Inouis de Printemps de Bourges 2023, Ravage Club a été récemment répéré par le Sziget Festival , le plus grand festival open air d'Europe. 

En première partie des Wampas à Rouen en décembre 2022, et en janvier 2023 programmé avec Mademoiselle K à l' Aéronef de Lille, le groupe est aussi soutenu par le groupe rock Deportivo dont le duo a assuré les premières parties à Paris à la Cigale, au Splendid de Lille et à Lyon dans la salle Ninkasi.

En concert, Vincent Lion et Acidula Crèvecoeur sont rejoints par deux excellents musiciens Hugues Rive, guitariste et Vincent Hernault, batteur percutant et réputé, puisqu'il joue aussi sa partition de métal dans le groupe Lofofora.

France 3 Hauts-de-France a voulu entendre de plus près ce Ravage Club en l'invitant dans sa programmation musicale Les Hauts-en-Scènes à découvrir, le 29 mars 2023, en deuxième partie de soirée sur votre chaîne régionale.

Un EP déjanté et percutant

Le premier EP de Ravage Club porte le nom d'une des chansons : C'est l'Enfer. On sait donc d'emblée où l'on met les pieds. Ce n'est pas chez les Bisounours. Il propose cinq titres bien écrits, bien cadrés musicalement, dont une reprise originale pour le dernier : 

  • Hey Baby
  • Ici et maintenant
  • Iggy Pop
  • C'est l'Enfer
  • Cherry Bomb (réadaptation)

Le simple nom du groupe porte déjà les stigmates d'un combat à mener et d'un regard noir sur le monde qui nous entoure. Deux termes forts sont associés : "Ravage" qui fait écho au roman post-apocalyptique de René Barjavel et "Club" se référençant au roman de Chuck Palahniuk  - puis au film de David Fincher -  Fight Club, où la violence semble être la dernière solution pour évacuer son mal-être.

Les compositions transpirent de cette même énergie révoltée et jusqu'au-boutiste : on pousse le son de la guitare et de la basse jusqu'à atteindre une saturation sonore qui nous évoque les procédés "fuzzés" d'un rock psychédélique des années 60 aux Etats-Unis.

Des sons directs et éruptifs pour mieux révéler la rage commune de nos deux musiciens et leur envie d'exploser toute forme de limites ou de cadres.

C'est punk, oui, ça crie, ça fuse mais là où le duo nous surprend encore, c'est dans l'utilisation du français pour les textes. Là où on attendrait de l'anglais pour qui suivrait les codes musicaux. 

On peut entendre " Je collecte les miettes d'arcs-en-ciel poètes" dans Hey Baby ! ou encore " Ta bouche dont le paradis n'est qu'une ébauche - Tes boots dont les pas radient toutes les autres" dans Ça m'électrise. 

Des textes très écrits avec des procédés poétiques : allitérations, jeux de mots. C'est punk et poétique à la fois. Une rencontre sulfureuse, un message et un projet artistique qui ont sans aucun doute plu au chanteur Daran du groupe Daran et ses chaises, qui a réalisé l'enregistrement et mixage de l'album. 

A la recherche d'une liberté d'expression

Nos deux trentenaires ont l'air de vouloir nous attraper, de vouloir "tous" nous attraper. Ils nous interpellent : les jeunes de leur génération mais aussi les quarantenaires ou cinquantenaires, puisqu'ils n'hésitent pas à établir des passerelles entre un style actuel, bien à eux, et des références artistiques des années 70 - 90.

Vont-ils y puiser une certaine liberté d'expression et puissance musicale peut-être moins évidentes aujourd'hui ? C'est fort probable.

Avec leur titre Iggy Pop, par exemple, ils nous exhortent au réveil et à sortir de notre asservissement : 

J'ai mis la tête dans une machine à fric pour être normale - Mais tout s'emballe, je prends la fuite au rythme des cymbales - C'est là que cette idée me heurte, je ne veux pas être normale - Je deviens valseuse quand je tiens deux verres dans mes mains

Acidula Crèvecoeur

Extrait du titre "Iggy Pop", troisième titre de l'EP sorti en décembre 2022

Et notre auteur de poursuivre: " Je veux danser avec Iggy Pop - Sur mes chansons".

Danser avec Iggy Pop, c'est voir loin, c'est oser, c'est franchir les barrières, casser les codes.

Et là encore, pas de hasard : Iggy Pop, le roi du jeu de scène, considéré, avec son groupe The Stooges, comme le précurseur du mouvement punk. Iggy Pop se dévêtit, fait des acrobaties, injurie. Acidula et Vincent, eux, ont les pieds et les cheveux dans le vent, au volant d'une décapotable, un gun à la main.

La réadaptation française de Cherry Bomb - un titre sorti en 1976 considéré comme une des plus grandes chansons de hard rock de l'époque - est elle aussi assez significative d'une envie d'émancipation, d'évasion au-delà des codes imposés par la société. Ce titre était interprété par un groupe de femmes, The Runaways, une certaine forme d'affichage libertaire dans les années 70 où le féminisme prenait ses marques. 

Un esthétisme et ancrage artistique séduisants

Dans leurs compos, comme dans leurs clips ou leur reprise, le message est en tout cas clair : le rejet d'un certain conformisme, et une soif de liberté vitale. Mais bien au-delà de l'aspect musical, notre duo ravageur est empreint de certaines références culturelles qui nous parlent à tous, y compris dans les choix visuels : ils s'inspirent de films détraqués des années 90 - Roméo+ Juliet, Tueurs nés ou encore Doberman. 

Cette inspiration cinématographique crève l'écran dans leur clip C'est L'enfer.

La simple affiche donne déjà le ton.

Et voici le clip.

L'esthétisme joue donc un rôle fondamental dans le processus créatif du duo. Acidula joue même les métamorphoses.Tantôt à longue crinière châtain clair, elle ose ensuite le carré roux puis une coupe garçonne blond platine quand elle débarque dans nos studios pour le live Les Hauts en Scènes

Une Juliette, peut-être, mais on peut tout aussi bien voir en elle la Nikita d'un Luc Besson, une Nikita caméléon à la fois ténébreuse et lumineuse dans sa soif de vie.

Avec son air à la Sean Penn, le compositeur et chanteur Vincent nous fait aussi penser à un Patrick Dewaere. A la fois romantique et révolté.

lls sont comme Adam et Eve du XXIème siècle, nos deux artistes. Ou alors nos nouveaux Bonnie and Clyde qui répandent leur foudre en même temps que l'amour de la musique, des sons, du rock pour nous aider à mieux vivre.

Les rendez-vous à suivre

. Pour connaître, par exemple, le meilleur souvenir du groupe, c'est par ici dans  l'interview

. Le groupe est programmé dans les prochains grands festivals à venir.

Les 5 et 6 mai 2023, pas loin, en Belgique au festival Beauraing is not dead

Le 30 juin au Main Square Festival d'Arras

Le 22 juillet Les Nuits Secrètes d'Alnoye-Aymeries

. Retenez la date du mercredi 29 mars : Ravage Club en concert sur France 3 Nord Pas-de-Calais et France 3 Picardie dans Les Hauts en Scènes à partir de 23h, suivi du concert de l'artiste OKALA.

    . Et pour terminer en ébullition, en dansant le pogo : "Nous ne sommes pas de ceux qui s'enterrent dans l'ennui", c'est par ici avec le clip Ici et Maintenant

    L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
    L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
    choisir une région
    France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité