Cet article date de plus de 3 ans

Inquiétude et colère dans les structures d'aide à l'emploi après des baisses de financement

Les salariés des missions locales de Nord-Pas-de-Calais et Picardie ont manifesté ce jeudi 23 devant le siège de la région et celui du département pour protester contre la baisse de leur budget, qui risque de laisser des mlliers de jeunes sans accompagnement.
Un rassemblement s'est tenu en début d'après-midi devant le siège du Conseil régional.
Un rassemblement s'est tenu en début d'après-midi devant le siège du Conseil régional. © Hannah Strobel / France 3
Près de 700 salariés des missions locales des Hauts-de-France se sont rassemblées ce jeudi après-midi devant le siège de la région pour protester contre la baisse de financement qui les touche.

Un "dialogue de sourds"


Dans un tract CGT-CFDT, les membres des missions locales, qui accompagnent les demandeurs d'emploi, dénoncent "une baisse de 2,5 millions d'euros"  par la Région et une autre "de 722.000 euros" votée par le département, le tout alors qu'on leur demande "une augmentation de performance de 25% par an."

Selon les syndicats, cette politique se traduit par la menace d'une suppression de 150 postes. Aurélie Stamper, déléguée syndicale reçue en délégation au siège de la région, parle d'un "dialogue de sourds" : "On ne comprend pas la stratégie de la région derrière" cette politique.

durée de la vidéo: 00 min 38
Aurélie Stamper, déléguée syndicale, craint une "perte d'accompagnement pour 18.000 jeunes" ©France 3 Nord-Pas-de-Calais

Surtout, Aurélie Stamper craint "des pertes de postes, et la perte de l'accompagnement ça concernerait 18.000 jeunes." 

Les trois syndicats CGT, CFDT et FO ont répondu à l'appel.
Les trois syndicats CGT, CFDT et FO ont répondu à l'appel. © Hannah Strobel / France 3

Avant cette action, environ 500 personnes s'étaient déjà rassemblées ce matin à la Bourse du travail.

Une réunion s'est d'abord tenue ce matin à la Bourse du travail.
Une réunion s'est d'abord tenue ce matin à la Bourse du travail. © Hannah Strobel / France 3

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
emploi économie