• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Lille : Le Défouloir, première salle de casse des Hauts-de-France

La "salle de casse" du Nord a ouvert ses portes cette semaine / © Le Défouloir
La "salle de casse" du Nord a ouvert ses portes cette semaine / © Le Défouloir

La première salle de casse de la région vient d'ouvrir ses portes à Lille. Le principe ? S'équiper puis détruire ordinateurs et bibelots de votre choix pour évacuer le stress d'une journée difficile... moyennant rémunération.

Par M.D. avec F.G.

Un peu sur les nerfs après une journée de travail compliquée ? Et si se défouler pour tout casser était la solution. C'est en tout cas le pari du Défouloir, première salle de casse des Hauts-de-France installée à Lille qui ouvre ses portes ce mercredi.

Ces établissements commencent à ouvrir aux quatre coins de la France : d'abord à Paris mais aussi à Nice, Nantes ou Bordeaux.

L'objectif : vous autoriser à détruire ordinateurs, imprimantes et bouteilles en verre à coups de masse. Ne reste qu'à enfiler une tenue de protection et laisser ses nerfs passer. Avec ses cinq salles, Le Défouloir vous laissera entre 10 et 25 minutes pour tout ravager.
 

Le Défouloir Lille

Suite à un trop plein de motivations #stagiaire, nous n'avons pas pu poster l'annonce d'hier. MAIS!! Nous vous annonçons l'ouverture! Le Défouloir sera donc heureux de vous accueillir dès mercredi...


Un exutoire qui a un coût : entre 10 et 120 euros selon le temps passé dans la salle, le nombre d'objets à casser, le nombre de joueurs mais aussi votre degré d'énervement. Le concept s'exporte aujourd'hui dans l'Hexagone après avoir fait un carton aux États-Unis, au Canada et au Japon.

Chinant des meubles aux encombrants ou dans la rue, les salles de casse recyclent de vieux objets pour le plus grand plaisir des clients. Un autre recyclage est mis en œuvre par la suite.

Selon certains psychologues, le concept est bénéfique pour lutter contre le stress, peut servir à libérer les angoisses, les émotions et les tensions. Si vous voulez en faire l'expérience, c'est entre 14h et 22h sur la rue de Cambrai.

 

Sur le même sujet

Effondrement chaussée centre-ville d'Amiens

Les + Lus