Réouverture de la rue de La Monnaie après d'importants travaux de sécurisation à Lille

La circulation a repris rue de la Monnaie à Lille qui était fermée au passage des voitures depuis la fin novembre. En cause, un risque d'effondrement "imminent" d'après les conclusions d'experts judiciaires et municipaux rendues le 30 novembre 2022. Ce jeudi 12 janvier, après un véritable cerclage des trois immeubles, et des étaiements sur trois étages, il n'y a plus de risque d'effondrement.

Quand on regarde les façades des immeubles du 44, 46 et 48 de la rue de la Monnaie, on voit très vite d'immenses barres de métal jaunes qui, horizontales, empêchent la façade de tomber.

C'est une espèce de cerclage explique Denis Mannessier, architecte, responsable des travaux de sécurisation. Percées, ces épaisses poutres sont reliées à d'autres poutres fixées sur les parois des cours des immeubles par des tiges en métal qui traversent les immeubles de part en part.

Des travaux qui empêchent que l'immeuble ne s'effondre dans la rue ou dans la cour.

Pour empêcher qu'il ne s'effondre sur lui-même, des dizaines et des dizaines d'étais ont également été installés, verticalement, à l'intérieur des habitations et des commerces, qui en l'état, ne peuvent rouvrir - non pour des questions de sécurité - mais pour des raisons plus esthétiques : les étais, disposés le long des murs tous les quatre mètres environ, percent les sols et les plafonds. 

durée de la vidéo : 00h01mn43s
Denis Mannessier, architecte mandaté pour les travaux de sécurisation, rue de la Monnaie à Lille ©France Télévisions

Et cela, de la même manière dans les habitations, qui restent donc inhabitables. Les travaux ont coûté quelque 250 000 euros aux propriétaires. 

Ci-dessus, la rue de La Monnaie à Lille. 

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Hauts-de-France
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité