Immeubles évacués à Lille, rue de la Monnaie : des experts confirment le danger

Publié le
Écrit par Emmanuel Pall

Le périmètre de sécurité a été élargi à la demande de la maire, Martine Aubry, qui s'est rendue sur place. Deux commerces situés en face des immeubles ont été évacués également, face au risque d'effondrement.

Un peu plus de 15 jours après l'effondrement de deux immeubles rue Pierre Mauroy à Lille - ayant causé la mort d'un médecin - l'inquiétude sur d'autres immeubles, dans le Vieux-Lille cette fois, est confirmée.

Il s'agit des numéros 44, 46 et 48 rue de la Monnaie, une rue très commerçante du quartier huppé du Vieux-Lille, avec beaucoup de passage. 

Après avoir examiné les lieux, les experts du tribunal administratif de Lille et de la mairie, ont confirmé ce mercredi 30 novembre matin une dangerosité certaine du site. Un risque d'effondrement est bel et bien présent selon France Bleu Nord qui assure que les commerces des numéros 65 et 67, une boulangerie et un restaurant, situés en face des numéros paires, ont été évacués.

La maire de Lille, Martine Aubry s'est rendue sur place et a demandé à ce que le périmètre de sécurité, qui s'étendait sur le trottoir des numéros 44, 46 et 48 rue de la Monnaie, soit élargi.

durée de la vidéo : 00h01mn20s
Immeubles fissurés : nouvelles inquiétudes rue de la Monnaie, à Lille ©France Télévisions. Martin Vanlaton et Sébastien Gurak

Après l'évacuation des trois immeubles côté paire de la rue, un ancien locataire avait assuré avoir alerté les autorités sur l'insalubrité de l'immeuble situé au numéro 48, il y a deux ans.

Pour rappel, les numéros 46 et 48 avait été évacués jeudi dernier 24 novembre, et ceux du 44 ont ensuite été évacués le lendemain.

Après la rue Pierre Mauroy où les deux immeubles se sont effondrés le 12 novembre, la rue de la Monnaie, la rue Lepelletier et la rue Esquermoise ont chacune été concernées par des alertes. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité