Mobilisation. 3 associations d'aide au logement en difficulté faute de subvention départementale

Les Ateliers Populaires d'Urbanisme accompagnent 1500 ménages par an pour l'obtention d'un logement. Le Département du Nord ne les subventionne plus depuis septembre 2022. Les trois antennes associatives lilloises (Moulins, Fives et Vieux-Lille) manifestent.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

"Oui, bien sûr que je suis en colère, chacun des trois APU a trois salariés (qui se partagent un équivalent temps plein, NDLR) et notre action est menacée. Nous sommes payés sur le reste de notre trésorerie, le Département du Nord ne nous subventionne plus depuis fin 2022 et continue de nous envoyer des dossiers", explique Matthieu Verhelle de l'APU de Fives.

Selon lui, les perspectives sont sombres pour les trois APU lillois dont les salariés ont manifesté devant la préfecture de Lille, place de la République, entre midi et 15h00 ce lundi 26 juin.

Sur les 1500 ménages accompagnés chaque année, pour la prévention contre les expulsions, contre l'habitat indigne et pour résoudre les conflits locatifs, le Département du Nord envoie quarante nouveaux dossiers par an, rien que pour l'APU de Fives.

"On a un poste en danger par association d'ici peu de temps. Pas de fermeture prévue mais des licenciements et une plus faible capacité à accompagner les ménages", explique Matthieu Verhelle qui ne comprend pas que le Département ne subventionne plus alors qu'il continue d'adresser des personnes aux APU.

Le Département n'a pour l'instant pas donné suite à nos sollicitations.