Municipales à Lille : Jean-René Lecerf (ex-LR) votera pour son ancienne rivale Martine Aubry au second tour

Le président du département du Nord, toujours conseiller municipal d'opposition à Lille, a assuré que son "soutien était acquis à Martine Aubry au second tour".

© DENIS CHARLET / AFP
Le président (ex-LR) du Conseil départemental du Nord, Jean-René Lecerf, a annoncé vendredi à l'AFP qu'il voterait, au second tour des élections municipales, en faveur de la maire PS de Lille, Martine Aubry, qu'il avait affrontée sans succès en 2014.

 

Un soutien "quelle que soit la configuration"


"Mon soutien est acquis à Martine Aubry au second tour, quelle que soit la configuration", a déclaré l'ancien sénateur, qui entretient aujourd'hui les meilleures relations avec la maire.

Interrogé sur l'alliance, dévoilée à la mi-journée, entre la députée macroniste Valérie Petit, candidate malheureuse pour l'investiture LREM face à Violette Spillebout, l'ex-ministre de Nicolas Sarkozy Marc-Philippe Daubresse (LR) et le chef de file de l'opposition municipale Thierry Pauchet (divers droite), M. Lecerf a indiqué qu'il n'en pensait "pas grand-chose".
 
"J'aurais préféré que la liste soit menée par Thierry Pauchet, avec Valérie Petit en deuxième position et Marc-Philippe Daubresse derrière", a-t-il lâché.

 

Soutien à la droite au 1er tour


"Je veux bien qu'ils disent que je les soutiens au premier tour, par amitié et par solidarité, mais mon choix est fait pour le second", a ajouté Jean-René Lecerf qui est "prêt à parier que M. Daubresse" ne sera jamais maire de Lille.

Il surveillera "attentivement" les éventuelles alliances que cette liste pourrait faire en vue du second tour, notamment avec Violette Spillebout (LREM), dont M. Lecerf n'a jamais caché publiquement tout le mal qu'il pensait.
 
Jean-René Lecerf, toujours membre du conseil municipal de Lille, avait été battu au second tour des élections municipales de 2014, avec 29,7% des voix dans une triangulaire face à Martine Aubry (52%) et au Front national (18,2%).
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections