Opposant tchétchène assassiné à la gare Lille Flandres : le principal suspect est rapidement reparti en Russie

Le principal suspect dans l'assassinat de l'opposant tchétchène à Lille est reparti en Russie. / © FREDERIK GILTAY - FRANCE 3 NORD PAS-DE-CALAIS
Le principal suspect dans l'assassinat de l'opposant tchétchène à Lille est reparti en Russie. / © FREDERIK GILTAY - FRANCE 3 NORD PAS-DE-CALAIS

Le principal suspect dans l'assassinat de l'opposant tchétchène, Imran Aliev, à Lille est "rapidement reparti en Russie" a indiqué ce vendredi 14 février une source policière, proche de l'enquête. 

Par Noémie Javey

L'homme qui se trouvait avec l'opposant tchétchène Imran Aliev au moment de son meurtre fin janvier dans un hôtel de Lille est "rapidement reparti en Russie" et est vraisemblablement "impliqué dans l'action meurtrière", a indiqué ce vendredi 14 février une source proche de l'enquête.

Imran Aliev, un blogueur de 44 ans très critique à l'encontre du régime tchétchène de Ramzan Kadyrov, avait été retrouvé mort le 30 janvier en fin de matinée dans une chambre d'hôtel située près de la gare de Lille, louée dans la nuit avec un autre homme de même nationalité. Tous deux étaient arrivés la veille, depuis la Belgique.
 

"L'implication de la personne qui était avec M. Aliev dans cette chambre a été établie. Il est clairement établi aussi que cette personne est repartie en Russie", a indiqué ce vendredi 14 février une source proche de l'enquête, précisant que l'homme était "parti très vite, soit dans les heures qui ont suivi". "Tout laisse à penser que cette personne est impliquée dans l'action meurtrière", a ajouté cette source, interrogée sur le degré d'implication du suspect.
 

Il a pris l'avion en Allemagne pour rentrer en Russie

 

Tous deux étaient "arrivés ensemble dans l'hôtel" et "personne n'avait été forcé, il n'y a pas eu de contrainte physique" visible, a encore précisé cette source. Les autorités doivent maintenant reconstituer le périple de ce suspect, afin de comprendre "par où il est arrivé, comment, ce qu'il a fait avant d'aller en Belgique" et "pourquoi il se trouvait là" avec M. Aliev. 
 

Les enquêteurs devront notamment travailler avec les services belges et allemands, pays ou cet homme a transité. Car pour rentrer en Russie après le meurtre, "il est passé par l'Allemagne", où il a pris l'avion, a affirmé une autre source proche du dossier.
 

Sur le même sujet

Les + Lus