Patrick Henry : le parquet fait appel de sa libération conditionnelle

Patrick Henry lors de son procès en 1977. / © AFP
Patrick Henry lors de son procès en 1977. / © AFP

Le parquet fait appel de la libération conditionnelle de Patrick Henry, condamné en 1977 à la réclusion à perpétuité pour le meurtre d'un enfant. Si cette libération est accordée, il est prévu qu'il aille dans un centre de semi-liberté à Haubourdin, près de Lille.

Par avec AFP

Le parquet a fait appel de la libération conditionnelle accordée jeudi à Patrick Henry, condamné en 1977 à la réclusion à perpétuité pour le meurtre
d'un enfant de sept ans, a annoncé la procureure de la République de Melun, Béatrice Angelelli. "Depuis le départ de cette procédure, nous étions opposés à cette demande", a déclaré Mme Angelelli, pour qui "le projet d'accompagnement n'est pas assez encadrant". L'appel est suspensif et "la cour d'appel a deux mois pour statuer", a-t-elle ajouté.

En cas de libération conditionnelle, Patrick Henry, actuellement incarcéré au centre de détention de Melun, doit effectuer correctement plusieurs permissions de sortie de janvier à mars 2016. Puis il lui faudra observer un régime de semi-liberté dans un centre situé à Habourdin, près de Lille, du 4 avril au 4 octobre, avant de respecter pendant huit mois les obligations du port d'un bracelet électronique. 

En cas de libération, Patrick Henry s'installera près de Lille

Cette décision de mise en liberté conditionnelle faisait suite à une audience du 8 décembre devant le tribunal d'application des peines. Le parquet s'était prononcé contre cette demande de libération, formulée après le rejet d'un recours en grâce présidentielle en juillet 2014.

A lire aussi

Sur le même sujet

Le directeur de l'ONF Picardie répond aux accusations d'abattage abusif

Les + Lus