Le phénomène "Pokémon GO" s'empare de Lille

Publié le Mis à jour le
Écrit par Matti Faye
L'application Pokémon Go s'est emparée de Lille.
L'application Pokémon Go s'est emparée de Lille. © MaxPPP

Depuis quelques jours, le dernier jeu vidéo de Nintendo fait parler de lui un peu partout dans le monde. Dans la métropole lilloise, les joueurs sont déjà partis à la recherche des Pokémon.

Nintendo vient de sortir un nouveau jeu vidéo disponible sur mobile. Comme son nom "Pokémon GO" le laisse deviner, il est ici question de Pokémon, ces petites créatures imaginaires qui accompagnent Nintendo depuis ses premières consoles Game Boy.

Mais là où ce nouveau jeu fait la différence, c'est qu'il n'est plus question de rester cantonné dans un monde virtuel devant sa console, "Pokémon GO" plonge les joueurs dans un monde qui mèle le réel et le virtuel

"Pokémon GO", c'est quoi ?

"Pokémon GO" est un jeu vidéo disponible gratuitement sur smarphone iOS et Android. Le but principal du jeu est de se créer une collection en partant à la chasse aux Pokémon. Dans les anciens jeux sur console, on évoluait sur une carte virtuelle. Dans le jeu disponible sur smartphone, cette carte virtuelle est remplacée par l'environnement réel. Pour avancer dans le jeu, il faut faire des pas dans la vraie vie.

Le jeu est un véritable phénomène un peu partout dans le monde. Il est sorti le 6 juillet dans quelques pays et aurait été installé sur plusieurs dizaines de millions de smartphones. Une étude indique qu'il dépasserait même le réseau social Twitter en nombre d'utilisateurs actifs.

Une vidéo pour tout comprendre
"Pokémon Go" : l'application crée une chasse grandeur nature dans la vie réelle ©France 3
Officiellement, le jeu n'est pas encore disponible en France. Mais par quelques astuces, on parvient à le télécharger. (On vous explique tout à la fin de l'article)

Benjamin est accro depuis une semaine. Ce jeune homme de 21 ans qui travaille à la Plaine Images à Tourcoing est un grand fan des jeux Nintendo. Il est vraiment séduit par ce jeu qui renouvelle le genre : "Ça apporte un vent de fraîcheur à un marché du jeu qui se base souvent sur les mêmes principes. Ici, on reprend les grands classiques de Pokémon, une série qui a des millions de fans, on leur propose de capturer différents Pokémon en marchant. Sur le papier c'est simpliste, sur le terrain c'est génial."


Partout dans la ville peuvent apparaître des Pokémon que l'on peut attraper pour les ajouter à sa collection. À des emplacements spécifiques, on trouve des Pokéstop, des arrêts où on peut récolter des objets utiles à la progression dans le jeu. Les locaux de France 3 Nord Pas-de-Calais à Lille sont par exemple un arrêt du jeu.


Comme il faut marcher pour découvrir les Pokémon cachés autour de soi, cela change un peu les habitudes des joueurs. Benjamin a transformé ses pauses de midi. Au lieu de "zoner sur internet", il met désormais ce temps à profit pour sortir chasser des Pokémon. "J'en suis arrivé au point de sortir très tard de chez moi le temps de capturer un Pokémon assez rare et repartir", indique-t-il.

"Notre mobile, on l'a constamment sur nous, partout. C'est donc une excellente idée d'utiliser cette addiction au smartphone pour à la fois nous faire marcher, mais également découvrir des choses dans sa ville, rencontrer des gens et aussi faire un peu de sport."



Lorsqu'on interroge Antoine, jeune adepte du jeu de 16 ans, il nous explique la même chose : "J'habite Lille et j'ai déjà fait pas mal de kilomètres je pense. C'était vraiment pour le jeu, je voulais savoir s'il y avait d'autres Pokémon aux alentours". Il ajoute dans un sourire : "le jeu a été inventé pour l'obésite aux États-Unis je pense !"


Déjà des adeptes à Lille

Une communauté de joueurs s'est déjà créée à Lille. On peut retrouver sur Twitter ou Facebook des groupes qui donnent les endroits où on peut trouver des Pokémon pour compléter sa collection.

Thibault, 21 ans, est à l'origine de la création du compte @PokemonGO_Lille. En plus de son travail dans la relation client, il trouve le temps de jouer et de partager les astuces du jeu à ses abonnés : "Les informations viennent de toutes sources possibles. De moi même, des infos transmises, via de la veille sur Twitter. Tout est bon à prendre !"

Cette communauté prend aussi vie dans les rues de la ville. Lorsqu'on progresse dans le jeu, on peut rejoindre une équipe et se battre contre des équipes adverses. Les combats se passent dans des arènes. Et bien sûr les arènes sont des lieux physiques de la ville. De quoi rencontrer dans la vraie vie les joueurs que l'on affronte.

C'est comme ça que Thibault a croisé d'autres joueurs à Villeneuve d'Ascq, à côté du cinéma UGC. "J'ai rencontré une quinzaine de personnes au même endroit aujourd'hui avec qui on a pu discuter. Les gens sont un peu fermés, dans "leur monde" mais ça reste toujours drôle de voir l'image qu'on projette de nous, en jouant de la même manière", s'amuse-t-il.



Découvrir la ville

Comme le jeu fait bouger ses pratiquants dans les rues, ils peuvent ainsi découvrir des lieux. Benjamin admet qu'il "passe facilement deux heures par jour" sur le jeu. Au gré de ces déplacements, il s'est retrouvé dans des endroits qu'il ne connaissait pas forcément. 

"Je suis dans la ville depuis moins d'un an et je n'ai jamais pris le temps de la visiter entièrement", explique le jeune homme. "J'ai découvert un bâtiment plus ou moins historique, et des petits détails devant lesquels je passais tous les jours sans m'en rendre compte. C'est à la fois drôle et frustrant de se dire que l'on ne prête attention à rien de ce qui nous entoure !"

Le jeu qui se mèle à la réalité fait aussi réagir les autorités. Un rassemblement de joueurs prévus dans les jardins du Luxembourg à Paris a été annulé par le Sénat qui a fait savoir aux organisateurs que "cela soulevait des difficultés au regard des dispositions du règlement". La police nationale, elle, met en garde sur Twitter les joueurs qui seraient tentés de partir à la chasse tout en conduisant. Que ce soit pour répondre à un appel, ou pour attraper un Pikachu caché dans les buissons, le téléphone reste interdit au volant.

 

Comment télécharger le jeu en France ?
Le jeu n'est pas encore disponible officiellement en France. Pour le moment, on peut y jouer seulement que dans quelques pays comme les États-Unis ou l'Australie. Mais il est possible de ruser pour pouvoir télécharger le jeu sur son téléphone. Sur iPhone, il faut créer un compte iTunes américain pour pouvoir obtenir le jeu. Sur Android, il faut trouver un fichier d'installation de l'application sur internet. francetvinfo vous explique tout en détail sur son site.

Si vous avez un peu de patience, il se murmure que le jeu sera disponible en France dans les prochains jours.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.